biscotteMyrtille  ...

MI - NOVEMBRE 

BISCOTTE & MYRTILLE




une croquette à terre !

- Myrtille - : " Mais pourquoi tu ne manges pas comme d'habitude Biscotte ? Si tu veux je t'aide ! J'ai faim moi et ça sent tellement bon tes croquettes trempées à l'eau chaude !"

- Biscotte - : "Ça pas question ! Ou je les mange, ou je ne les mange pas, mais je les défendrai en grognant très très fort. Tu comprends, j'ai faim, mais en même temps j'ai un peu la nausée et je n'arrive pas à m'y mettre."

- Myrtille - : "Oui, je sais, tu as vomi tout à l'heure. Mais prends patience, ton appétit va revenir ! Tu vas voir "

- Biscotte - : "D'accord, je vais m'y mettre et j'y arriverai en plusieurs fois. Maman a dit que j'avais un peu maigri et ça l'inquiète !"

- Toutes les petites copines - : " Finalement le traitement te rend nauséeuse. Pauvre petite Biscotte, on te plaint. Et demain c'est dimanche, un autre jour où les docteurs vampires ne travaillent pas. Il va falloir attendre lundi pour faire quelque chose."


 

après sous la pluie

- Biscotte - : "Oh! Papa ! Regarde par la fenêtre ! Il y a une tempête ! La pluie tombe à l'horizontal et les grands arbres sont tout penchés. Vont ils tomber ?"

- Myrtille - : "Mais non ! Ils sont solides ! Quand je pense qu'il y a seulement 10 minutes nous étions dehors ! Nous sommes vraiment rentrés à temps !"

- Biscotte - : "Déjà que nous sommes trempées comme des serpillières et que maintenant il faut avoir la patience de nous faire sécher. Après rinçage des papattounes bien sûr !"

- Myrtille - : "J'espère que ça ne va pas te faire vomir comme ce matin ! Encore une nuit bien hachée pour nous tous hein ?"

- Biscotte - : "Je fais ce que je peux, na !"

- Toutes les petites copines - : "Et tu peux peu hein ? On est désolées pour ce temps affreux ! Tous les pascopainsnuages se sont réunis en assemblées générales et ne cessent de se taper dessus. Ils ne sont d'accord sur rien et le font savoir. Prenez votre mal en patience, on est en novembre et ça n'est jamais un mois agréable. On ne peut même pas prévoir demain, qui est un autre jour !"


 

jeux
jeux
jeux

- Biscotte - : "Tu crois qu'on nous voit ?"

- Myrtille -: "Je suis rapide comme l'éclair, ça m'étonnerait !"

- Biscotte - : "Pourtant il faut bien qu'on se rende compte que je joue avec entrain !"

- Myrtille -: "Oui, ce sont tes 10 minutes de jeux chaque jour, et tu t'y donnes à fond ! Moi aussi, et je pourrais jouer toute la journée !"

- Biscotte - : "Écoute, 10 minutes ça me suffit, après je suis fatiguée. Mais j'attends la pattounade avec espoir. Tu crois qu'il va pleuvoir comme hier ?"

- Myrtille - : "Hélas oui, on va passer dans le bac à douches avant d'être séchées, comme hier. Pas grave, on commence à avoir l'habitude. Et ça n'est pas prêt d'être fini !"

- Toutes les petites copines - : "Les joies de l'automne ! Du moment que vous ne prenez pas froid c'est le principal. Les petits jouets sont tout heureux quand Biscotte joue avec eux ! Heureusement tu n'as pas vomi la nuit dernière Biscotte et tout le monde a pu dormir. Pourvu que la nuit prochaine soit calme aussi, avant demain, qui est un autre jour !"



 

Automne

- Myrtille - : "On dirait qu'il fait froid ce matin, vous avez tous l'air d'être gelés ! Pas moi ! Il me faut beaucoup plus qu'un petit 2° pour ressentir le froid."

- Biscotte - : "Dis plutôt que tu ne veux toujours pas supporter un petit manteau, oui ! Tant pis pour toi, il était pourtant vraiment joli et confortable celui acheté il y a quelques mois !"

- Myrtille - : "Je m'en fiche, je ne veux pas, c'est tout."

- Biscotte - : "Bon ! En tout cas ça sent rudement bon par ici. On a vu les pascopainscygnes et maintenant il n'y a plus que deux jeunes. Un a disparu ! Comme d'habitude quoi ! Et les parents les laissent s'éloigner. On sent bien qu'ils commencent à reprendre leur liberté !"

- Le bel arbre - : "Vous pourriez m'admirer tout de même ! Je perds mes feuilles par poignées, bientôt je serai tout nu. Mais mon tapis de feuilles va faire du bien à la terre. Vous m'écoutez là ? Je me sens bien seul, il y a beaucoup moins de promeneurs pour me distraire. Je vais m'ennuyer. Et mes autres copains aussi. Vivement le printemps !"

- Toutes les petites copines - : "Enfin une belle journée pour votre pattounade. Hélas commencée par tes vomissements, Biscotte. On ne sait pas trop si c'est à cause de tes médicaments ou de ta maladie non diagnostiquée encore. En tout cas, le 29 le docteur vampire va te faire une fibroscopie pour voir un peu l'intérieur de ton bibide. Espérons qu'il ne va rien trouver, où que ce qu'il trouvera pourra vraiment être soigné. En attendant demain est un autre jour ! "


 

il faut manger

- Myrtille - : "Ça va ! Ça va papa, j'ai compris.... pour trente secondes ! Je ne dois pas essayer de voler ses croquettes à ma copine !"

- Biscotte - : "T'as pas intérêt où je grogne ! D'accord, ce soir je n'ai pas très faim ! Mais quand même, je ne tolérerai pas que tu t'en approches !"

- Myrtille - : "Oui, mais regarde, il faut que papa t'aide pour finir ! Moi je peux t'aider bien plus vite, en deux coups de langue, hop, je te les finis tes croquettes !"

- Biscotte - : "Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr ! Si je ne les finis pas maintenant je les finirai tout à l'heure ! Je n'ai pas vomi cette nuit, je filais comme une flèche ce matin en pattounade, alors ça n'est pas pour dix croquettes restantes que je vais me décourager !"

- Myrtille - : "C'est qu'elles sentent tellement bon tes croquettes, tellement bon !"

- Toutes les petites copines - : "Allez Myrtille, il faut t'y faire, et le plus tôt sera le mieux, papa et maman n'ont jamais toléré que l'une d'entre nous aille piquer ses croquettes dans l'assiette d'une copine ! Ça ne se fait pas ! Et on a hâte d'être à demain pour savoir si Biscotte les gardera bien, ses bonnes croquettes ! Mais c'est un autre jour !"


 

café ?

- Biscotte -: "J'y crois pas ! Ils vont repartir !"

- Myrtille - : "Papa, dis moi que tu ne vas pas ressortir encore et encore et encore !"

- Biscotte -: "Décidément cette journée a commencé sur des chapeaux de roues ! À peine debout j'ai vomi, quatre fois. Maman m'a fait une piqûre, ça s'est calmé, j'ai pu avaler mes bonnes croquettes plus tard. Et puis après ? Papa et maman n'ont fait qu'entrer et sortir, jusqu'à ce soir !"

- Myrtille -: "Quelle vie ! Une pattounade chaque fois qu'ils rentraient, et hop, toutes seules ! Tu sais mon papa qu'on apprécie vraiment quand on est tous les quatre tranquilles !"

- Biscotte -: "Demain peut-être ? D'ici là est-ce que je vais avoir faim ce soir ? Est-ce que ça passera ? Est-ce que je vais bien tout garder dans mon bibide ? "

- Toutes les petites copines - : "Demain devrait être bien plus tranquille ! On croise les griffouilles pour que tu ailles mieux qu'aujourd'hui Biscotte. En plus lespascopainsnuages se sont alliés pour que Grand Ennemi disparaisse totalement et pour faire régner une grisaille épaisse et brouillardeuse. Enfin, on verra bien, demain est un autre jour !"


 

dans la brume

- Biscotte - : "Quelle brouillard au loin ! Et encore, c'est mieux qu'hier. Hier ? C'était comme un mur épais au bout des champs, on n'apercevait rien du tout. Mais ça sent bon l'herbe fraîche, c'est doux à nos coussinets, j'aime vraiment bien !"

- Myrtille - : "Inespéré ! Et tu dois remercier papa ! C'est grâce à lui que tu n'as pas vomi à 5h30 ce matin !"

Biscotte -: "Oui, mon papa est formidable. Il m'a calmée aussi bien qu'une piqûre d'antispasmodique. Deux fois j'ai failli rendre, deux fois il m'a apaisée. Il a des mains miraculeuses."

- Myrtille - : "Mais tu n'as vraiment pas très faim aujourd'hui ! Ça me fait terriblement envie toutes ces croquettes dont tu ne veux pas. Peut être que ce soir tu retrouveras de l'appétit ?"

- Biscotte - : "Oh je ne sais pas ! Je ne me sens pas claire totalement !"

- Toutes les petites copines - : "Une journée difficile pour toi Biscotte. Et heureusement que papa a pu faire la sieste pour récupérer. Ce vilain temps ne va pas s'arranger et on ne peut rien faire pour changer ça ! Heureusement que notre doux nuage blanc nous protège de tout et nous tient bien au chaud, comme nous étions chez papa et maman. Demain ? On verra bien, c'est un autre jour !"


 

fetch

- Biscotte - : " Dis donc papa, tu entends le bruit que fait la rivière ? On dirait qu'elle est en colère !"

- Myrtille - : "Oui, on ne s'entend même pas télépather. Et tu as vu ? Les arbres sont tout nus, on pattoune sur leurs feuilles ! Un vrai tapis ! C'est tout doux à nos coussinets !"

- Biscotte - : "Tu sais Myrtille ce qui me tracasse ? Quand on fait cette pattounade là, en général on va chez Docteur Vampire ! Je sens que quelque chose se trame !"

- Myrtille - : "Tu crois ? Moi ça ne me fait pas peur du tout ! Il a vraiment l'air gentil ton docteur Vampire !"

- Biscotte - : "Oui, mais là, comme j'ai encore vomi cette nuit je sens qu'il va m'examiner de partout, me faire une piqure et prescrire un autre médicament ! Et pourquoi pas des nouveaux examens ?"

- Myrtille - : "Mais c'est pour ton bien ! Si tu pouvais arrêter de vomir et passer des nuits tranquilles ça serait rudement bien pour papa et maman. Surtout pour papa."

- Toutes les petites copines - : "Allez Biscotte, ça va bien se passer. Il faut faire avancer les choses pour savoir pourquoi tu vomis toujours, et pourquoi tu n'arrives plus à croquer tes bonnes croquettes, même bien gonflées à l'eau chaude. Du coup maman t'en fait une purée, et ça tu adores. Au moins tu n'as pas maigri, c'est déjà ça. Et peut être que le nouveau médicament va te soulager. On verra ça dès demain, qui est un autre jour !"


 

dans le jardin des tritons

- Myrtille -: "Si tu veux bronzer Biscotte il faut enlever ton manteau !"

- Biscotte - : "Non, j'ai froid. Mais c'est vraiment la seule fois où j'apprécie grand ennemi. On le sent à peine, il ne nous fatigue pas. Même que papa nous fait prendre des chemins bien découverts pour qu'il me réchauffe un peu ! Incroyable, non ?"

- Myrtille -: " Oh moi je suis insensible au froid, insensible à grand ennemi, j'aime tout du moment qu'on pattoune ! Je ne suis pas difficile."

- Biscotte - : "En tout cas je n'ai pas vomi cette nuit, grâce au nouveau médicament. Je l'aime bien celui là ! Pourvu qu'il agisse encore cette nuit. Au fait, pourquoi maman n'est pas venue avec nous cet après midi ?"

- Myrtille -: "Parce qu'elle a très mal au genou, et comme on a beaucoup pattouné déjà ce matin, ça lui a suffi. Mais demain elle reviendra !"

- Toutes les petites copines - : "On a l'impression que tu as légèrement grossi Biscotte. C'est une très très bonne nouvelle. Tu adores tellement tes croquettes gonflées d'eau chaude et écrasées en purée que tu en mangerais bien le double. Et maman n'est pas avare sur la quantité ! Même toi Myrtille tu n'acceptes plus que des croquettes trempées à l'eau chaude. C'est vrai qu'elles se mettent à sentir tellement bon, on s'en souvient toutes, on appréciait ça !On a hâte de savoir si la nuit prochaine sera calme, et reposante. Ça sera demain, qui est un autre jour."


 


Sommaire des aventures des shih-tzus

de 2003 à maintenant...

Vous recherchez un article, un conseil, une photo de votre chien dans le site ?
Écrivez les mots recherchés ici: ...