OmblineMyrtille  ...

MARS - AVRIL   2019

OMBLINE et MYRTILLE




- Ombline - : Le ménage ! Quoi le ménage ! Moi je joue sur mon trône...

- Myrtille - : C'est quand qu'on recommence à jouer toutes les deux, je m'ennuie moi ! Dépêche-toi Papa de ranger l'aspirateur.

ombline et myrtille
Ombline et myrtille

- Ombline - : Qu'est ce que  je fais là dessus ! D'accord une photo mais pas plus, j'ai hâte de retrouver mes petits jouets.

- Les petits jouets -: Oh dis quelques minutes de répit c'est bon à prendre. Papa occupe la encore un peu qu'on puisse souffler. On va bientôt présenter notre note pour les heures sup.

 

gym

- Myrtille - : C'est l'heure de ta gym Papa ! Regarde comment il faut faire ! Allez ! Tu peux le faire !

- Ombline - : Et pour redresser mes oreilles ? Tu as un truc , toi qui sais tout !


canapé

- Ombline - : Myrtille ,hé Myrtille, je commence à avoir faim moi . J'ai tout essayé, mais Maman ne se laisse pas distraire. Tu crois qu'elle nous a oubliées ?

- Myrtille - : Pas du tout ! tu vas voir , je vais sauter du canapé et ça va le faire.

 

Ombline et Myrtille

- Myrtille - : À mon commandement ! Oreille droite fixe !

- Ombline - : À mon commandement ! Oreille gauche fixe ! Au fait, qu'est ce qu'on attend ?


- Myrtille - :  Maman, évidemment ! Elle a disparu dans une maison et maintenant on est en attente !

- Ombline - : Elle a intérêt à se dépêcher, il va pleuvoir. Et je n'ai pas mon petit manteau pour me protéger !

- Myrtille - : Pas grave ! Si ça arrive tu seras séchée, pomponnée, chouchoutée à la maison !

- Ombline - : Ah parfait ! Vous entendez ça les copains nuages ? Vous pouvez vous lâcher !


 
Ombline et Myrtille

- Myrtille - : Tu as vu tes oreilles Ombline ? Mais de quoi as tu donc peur ?

- Ombline - : Parle pour toi, tu as aussi peur que moi ! Mais toi, tu as de la chance, tes oreilles tombent naturellement ! Enfin.... Tu les vois ? Les messieurs qui vont et viennent devant nous pour réparer un appareil.

- Myrtille - : Oui, je les surveille de près, mais je ne bronche pas ! Pas le droit ! Ça n'est pas l'envie qui me manque mais je dois obéir.

- Ombline - : Je n'ai pas dit ouf non plus. Je tremblote un peu. Heureusement que maman nous sécurise. Encore un peu de sécurité et peut être qu'une de mes oreilles va se redresser comme hier ?

- Myrtille - : On peut toujours rêver !


 


- Ondine, Texie, Biscotte - : On avait bien aimé cette promenade au dessus de Turckheim(en 2010).  Il faisait chaud, on avait soif, on aurait bien bu un peu de ce délicieux vin blanc qu'ils font dans ces vignes là !


Au dessus de Turckheim

- Myrtille et Ombline - : On comprend ! Nous aussi du coup on voudrait bien un petit verre de vin blanc. Les vignes n'ont pas encore leurs petites feuilles, mais ça va venir vite avec ce beau temps ensoleillé !

- Biscotte -: Mes copines les petites feuilles ! Myrtille et Ombline je vous confie la tâche de les encourager à grandir comme je l'ai toujours fait.


poussette- Ombline , moi, Mini Miss Princesse dans mon carrosse !- : Pas mal, hein, comme titre ?

- Myrtille -: Raconte au moins pourquoi tu es obligée d'être dans ce truc.

- Ombline - : J'ai tellement pattouné ces dernières semaines que j'ai totalement usé mes délicates et tendres griffouilles. Du coup hier ça a saigné ! Alors plus de promenades à pattes tant qu'elles n'ont pas cicatrisé et repoussé. Mais ça me plaît bien ce carrosse, je m'y suis habituée tout de suite. Et pour se promener en ville ça me va super bien car je suis un peu trop craintive.

- Myrtille - : Dans le fond ça m'arrange, moi, je peux pattouner tranquille sans que tu me sautes dessus ou me gênes !

canapé

- Ombline - : Après cette très grande promenade de ce matin en carrosse je suis quand même fatiguée. Quoi de mieux que les genoux de maman pour me reposer. Là je me sens en totale sécurité, rien de grave ne peut m'arriver. Et puis contre ma copine c'est la pattoune.

- Myrtille - : Mmmmmmm arrête de bouger, moi je les ai dans les pattounes tous ces kms, laisse moi dormir tranquille. La vie est belle.

 

Dans la poussette- Ombline -: Vas-y Myrtille, ne te gênes pas, écrase moi pendant que tu y es.

- Myrtille - : Mais je n'y peux rien si maman m'a posée dans ton carrosse. C'est pour aller dans le marché couvert interdit aux copains, comme ça on peut rentrer.

- Ombline -: Oh bon, alors je te laisse présider. Moi, moins je verrai d'étrangers et mieux je me porterai.

Dans le square- Ombline -: Ah, enfin sur mes quatre pattounes. C'est un bon sol, tout mou. Je peux courir dans l'herbe aussi et je n'use pas mes griffouilles.

- Myrtille - : Oui, mais à cause de tes griffouilles, moi, je ne peux pas faire tous mes kms habituels. ça me manque. Dépêche toi de guérir.

 



Sommaire des aventures des Chiens des webmasters

de 2003 à maintenant...

Vous recherchez un article, un conseil, une photo de votre chien dans le site ?
Écrivez les mots recherchés ici: ...