myrtilleMyrtille  ...

MYRTILLE 

  août-SEPTEMBRE





chateau d'eau de ColmarMyrtille et sa maîtresse

- Myrtille - : "Ce gros château d'eau, pourvu qu'il ne s'écroule pas ! Je n'ai pas envie de nager ce matin !"

- Biscotte - : "ça ne va pas dans ton crânillon, il ne fonctionne plus depuis longtemps ! Enfin ! Tu ne te souviens donc pas ? En août 2016 on l'a déjà pris en photo ?"

- Myrtille -: "Dis donc toi, c'est ton crânillon qui débloque ! En août 2016 j'étais encore chez mes mamans d'origine, avec ma maman, mon papa, mes frères et sœurs, à l'élevage des Poupons Frisés !"

- Biscotte - : "Ah ? Tu crois ? Je me tromperais ? Moi ? Bon, d'accord, je te l'accorde ! Mais quoi ? À un mois près j'avais raison, non ?"

- Myrtille -: "Mouiiiiiii ! À un mois près ! Quelques assiettes de bonnes croquettes de différences quoi ! Tu n'aimes pas avoir tort hein ?"

- Toutes les petites copines - : "Non, elle n'aime pas ça ! Et nous non plus remarque ! Tu verras, en grandissant, toi aussi tu n'aimeras pas ça ! De toute façon elle ne se souvient plus que, nous aussi, nous avons été prises en photos au même endroit !"

- Sweety, Eponine, Fergy, Hermine - : "Et finalement, nous quatre, on se demande si, à l'époque, papa nous prenait en photos dans tous ces lieux différents, carrément. On a l'impression que c'est devenu plus facile avec vous quatre, les shih tzus, et   Myrtille . Les progrès de la technologie sans doute ? Mais on est un peu jalouses !"

- Myrtille -: "Allez donc vous rabibocher dans vos doux nuages blancs. Un gros dodo au frais vous fera du bien !"

 
CaressesCaressesCaresses

- Myrtille  - : "Mais qu'est ce qu'il a, papa, à tout le temps répéter que je suis un petit clown ? Depuis que je suis arrivée en septembre 2016 il répète ça tous les soirs ! Parce que c'est le soir que ça se passe en général ! Et ça le fait rire, beaucoup, et maman aussi ! J'y perds mon ouaf-ouaf ! "

- Biscotte - : "Mais enfin, tu n'as toujours pas compris à ce que je vois ! Regarde toi : le cucul en l'air et le reste de ton petit corps à terre ! Et tu joues avec les mains de papa ! Il n'y a que toi pour faire une telle gymnastique ! Aucune de nous n'a jamais fait de telles mimiques !"

- Toutes les petites copines - : "Oui ! C'est ta spécialité ! Et tu as conquis papa et maman en te trémoussant comme ça ! Tu es la spécialiste du popotin en l'air. Et tu mérites bien ton surnom de petit clown charmeur."

 .
petit jouet malade

   - Le petit jouet - : "Myrtille, au secours ! Dis à papa de me faire une anesthésie générale ! Je suis un petit nouveau et tu m'as déjà détruit ! Et pas qu'un peu ! Mais tu es une dévoreuse de petit jouet ! Est-ce que papa va réussir à me remettre à neuf ? Je suis très inquiet !"

- Myrtille - : "Oui, oui, je t'entends ! Moi aussi je suis inquiète ! J'ai hâte que tu sois recousu pour pouvoir te découdre vite fait. Que veux-tu, j'adore vous dévorer vifs, et vous faire souffrir ! Ça me remplit de joie !"

- Tous les petits jouets - : "Alors, avant toi c'était Biscotte qui nous martyrisait. Depuis deux ans tu as pris le relais et tu ne nous laisses aucun répit. Nous sommes tous condamnés à passer par tes grandes dents et à nous faire sauvagement recoudre par papa. Pauvres de nous !"

- Toutes les petites copines - : "C'est comme ça la vie des petits jouets, il faut vous faire une raison. Vos coins-coins nous ont toujours excitées."

- Fergie - : "Moi je n'avais pas trop le droit de courir après vous parce que j'aboyais comme une fofolle ! Ça n'est pas juste !"

- Ondine - : "Moi je ne vous faisais pas de mal. Je vous prenais dans ma gueule et il fallait que papa et maman me courent après. Sinon ça ne m'amusait pas."

- Pin Up - : "Moi je n'ai jamais, jamais aimé jouer. Je détestais entendre vos coins-coins qui me cassaient les oreilles."

- Texie - : "Jusqu'à ce que je tombe malade, très malade, j'ai adoré vous courir après et vous ramener à maman."

- Biscotte - : "Moi ? J'ai été une terrible destructrice, comme toi Myrtille. Je te comprends et je m'amuse à te regarder faire plusieurs fois par jour. Tu es mon spectacle préféré !"

- Sweety - : "À mon époque papa et maman avaient peu de jouets à me proposer, je préférais les gros câlins !"

- Éponine et Hermine -: " On était des douces à côté de vous les shih tzus destructrices."

...


gratouille

- Myrtille -  : "Et voilà, avec tous vos discours sans fin vous l'avez bien fatigué mon papa. Il est attendrissant hein ? J'adore veiller sur sa sieste. J'en redemande chaque après midi."

- Toutes les petites copines - : "Alors là on est bien d'accord avec toi. On a toutes aimé se coucher à côté de lui et le bercer de nos petits ronflements."

- Sweety, Éponine, Hermine et Fergy - : "Oh, dîtes les shih tzus, parlez pour vous ! Nous n'avons jamais ronflé."

- Myrtille - : "Mais vous rêviez bruyamment. Moi ? C'est très rare quand on m'entend rêver. Je cultive une discrétion totale, mais je n'en rêve pas moins. Des rêves de bonnes croquettes bien sûr. Et des rêves de belles promenades, tous les jours. La vie est belle !"

 
les bébés miam miam

- Biscotte - : "Mais c'est mes pascopainscygnes ! Huit ? Huit bébés ? Et maintenant aussi grands que leurs parents ? Je rêve!"

- Myrtille - : "Et regarde plus attentivement ce qu'ils mangent !"

- Biscotte -: "Attends ! Ils attrapent les feuilles d'un gros arbre ! Tous ! Je n'y crois pas ! Alors qu'il existe de tellement bonnes croquettes ! Ils ne savent pas ce qui est délectable."

- Myrtille - : "Parfaitement ! Je ne les comprends absolument pas ces volatiles. Ils mangent les feuilles des arbres, ils vont manger de l'herbe sur les pelouses, au bord du chemin où l'on passe. Même que papa me prend dans ses bras parce qu'il a peur qu'ils m'attaquent en passant trop près d'eux. Dès qu'ils voient quelqu'un sur le chemin les parents crachent fort, imités par les bébés."

- Biscotte - : "Je l'ai toujours dit, ce sont vraiment des pascopainscygnes. Et ils s'en prennent encore aux pascopainscoinscoins ?"

- Myrtille - : " Parfaitement ! Dès qu'il y en a un qui s'aventure trop près d'eux ils l'attaquent et le font fuir. Comme pour les ragondins. Ils veulent la rivière pour eux exclusivement."

- Biscotte et toutes les petites copines -: "Alors on ne les invitera jamais à nous rejoindre dans notre doux nuage blanc. Tant pis pour eux, na !"


 


Sommaire des aventures des shih-tzus

de 2003 à maintenant...

Vous recherchez un article, un conseil, une photo de votre chien dans le site ?
Écrivez les mots recherchés ici: ...


     

Sommaire des aventures des shih-tzus

de 2003 à maintenant...

Vous recherchez un article, un conseil, une photo de votre chien dans le site ?
Écrivez les mots recherchés ici: ...