biscotteMyrtille  ...

FIN - SEPTEMBRE 

BISCOTTE & MYRTILLE 




Alors, on est prêts

- Myrtille - : "Oui?????? On y va ???? Vous êtes enfin prêts ??? Sortis de la salle de bains ?????"

- Biscotte - : "Parce que nous, la salle de bains, c'est de temps en temps !!! Tandis que vous c'est le matin et le soir après nos bonnes croquettes. Mais qu'est ce que vous pouvez bien faire là dedans ?"

- Myrtille - : "Heu.... Il ne faut peut être pas qu'on exagère parce que maman nous fait notre toilette tous les jours aussi. Et si on a un seul poil qui dépasse, hop, c'est 36 fois par jour qu'elle fait des raccords !"

- Biscotte - : "Bon ! Oui ! Bien sûr ! Allez, je vais passer sur leur marotte de salle de bains. C'est vrai que je suis bien contente d'être toilettée et de savoir que je suis toute belle après."

- Myrtille - : "Bon, c'est pas tout ça, mais si vous n'êtes pas totalement prêts, venez nous faire jouer. Ça on aime et on en redemande. La pattounade peut attendre tant qu'il est question de jouer. Il fait un temps splendide, je me suis chauffée les nonos devant la fenêtre, alors pas d'urgence !"

- Biscotte - : "Si, mes popots. Ça c'est une urgence majeure, comme toujours depuis que je ne vais plus sur TON bac à pipis !"

- Myrtille - : "Mais c'est toujours le TIEN aussi, je ne t'empêche absolument pas d'y aller !"

- Toutes les petites copines - : " Sur ce sujet on ne vous mettra apparemment pas d'accord ! C'est de ta faute Biscotte, tu n'es pas partageuse sur ce point là ! Profitez de cette belle journée. Les négos avec les pascopainsnuages ont abouti à des accords positifs, ils feront la grève pendant quelques jours. Cette grève là fait plaisir à tout le monde, contrairement aux autres qui embêtent tout le monde. Et demain sera un autre jour, pas toujours facile."


 

le long de la fetchprès de la fetch Ingersheim

- Biscotte - : "Ah ces promenades en forêt et au bord de la rivière que c'est bon, ça me vide le crânillon !"

- Myrtille - : "Parce que tu as des soucis, toi, maintenant ???"

- Biscotte - : "Oui, figure toi que j'ai oublié de compter combien de croquettes il y a dans mon assiette depuis plusieurs jours. ça m'angoisse ! Et si maman m'en mettait une ou deux de moins, tu te rends comptes, ça serait un drame !"

- Myrtille - : "Mais tu sais bien que maman pèse les croquettes au dixième de gramme près ! Avec sa balance de haute précision elle ne risque pas de se tromper et de te carotter une ou deux croquettes. D'ailleurs ça ne lui ressemblerait pas du tout !"

- Biscotte - : "Oh je suis quand même méfiante, ce soir je compterai, et s'il y a une erreur je ferai la grève des câlins, na !"

- Myrtille - : "Détends toi, sens autour de toi comme ça sent bon. Je ne sais pas où donner du nez tellement c'est époustouflant. Et en plus grand ennemi est le bienvenu. Ça fait quand même longtemps qu'on n'avait pas ressenti ça pour lui. Les pascopainsnuages sont toujours en grève reconductive, chouette alors !"

- Toutes les petites copines  -: "Puisque vous nagez dans le bonheur, malgré ce petit souci de comptage, on ne va pas vous gâcher votre plaisir. Ah on en a trop dit ? D'accord, il paraîtrait que devriez passer à la baignoire, mais non pas à la casserole, cet après midi et demain après midi. Oh ce sera vite et bien fait et vous serez toutes belles. Parce que dimanche vous aurez une belle surprise. Mais là on se tait parce que de toute façon demain est toujours un autre jour !"


 

rencontre de Marley  Marley

- Marley la très mignonne petite copine - : "Écoute Biscotte, tu as l'air folle amoureuse de moi, mais j'ai encore un peu peur de toi. Tu es si entreprenante, si vive, si forte. Laisse moi un peu de temps, je vais m'habituer à tes manières de rentre dedans ! Et toi Myrtille, tu viens ? Je jouerais bien avec toi finalement. On a le même âge, on se ressemble, un peu méfiantes, un peu craintives."

- Myrtille - : "Je dois avouer que je ne reconnais pas Biscotte. Elle semble avoir un intérêt énorme pour tous les chihuahuas que nous rencontrons. À chaque fois elle tombe en amour pour eux. Effectivement j'attends un peu. Quand elle se calmera je viendrai jouer avec toi. Ah si nous étions dans un jardin nous en ferions des parties folles."

Biscotte - : "Marley, ma Marley, je t'aime, je t'adore ! Tu dégages une attraction folle, je suis totalement sous ton charme. Ah si papa et maman pouvaient nous ramener une petite chihuahua, je serais au comble du bonheur !"

- Myrtille - : "Ça j'en doute fort. Dès qu'elle serait chez nous tu la fuirais comme tu m'as fuie au début. Tu aurais peur, tu refuserais de manger devant elle, etc.....  Mais bon, je ne serais pas contre quand même une telle expérience !"

- Toutes les petites copines - : "C'est peut être un coup fourré de grand ennemi qui rend notre Biscotte complètement folle comme ça ! D'ailleurs, avec cette chaleur, elle ne va pas tarder à plouffer tous les 15 mètres.  Ah ce grand ennemi, il est décidément difficile à gérer. Et ça risque de durer encore un certain temps. Mais d'abord tu passeras à la baignoire avant Myrtille. Comme ça on va dire que demain sera vraiment un autre jour, tout propre ! "


 


Sommaire des aventures des shih-tzus

de 2003 à maintenant....

Vous recherchez un article, un conseil, une photo de votre chien dans le site ?
Écrivez les mots recherchés ici: ...