Indifférence :

L’indifférence dont vous pouvez faire état face à votre chiot ou chien est votre arme, votre riposte passive, totalement inoffensive mais terriblement efficace en réponse à des attitudes qui ne vous plaisent pas ou vous mettent carrément en colère.

Par exemple votre chiot ou votre chien s’ingénie à faire tous ses besoins sur votre tapis du salon, sur un canapé, partout où il ne faut pas et vous n’arrivez absolument pas à l’en dissuader. Vous avez essayé les gronderies, secoué la peau du cou en disant non, même donné des petites fessées ( ce qui est la pire des choses, là on va à l’échec complet de son éducation) . On est là dans l’escalade de la colère qui va vous conduire à détester votre chien. Ce n’est vraiment pas le but recherché.

Calmez-vous d’abord. Comme cela vous n’arriverez plus à rien. Votre chien est entré en résistance parce que vous vous intéressez trop à tout ce qu’il fait, de mal et aussi de bien. Il a pris trop d’importance dans votre vie, il va très vite, si ce n’est déjà fait, se vouloir le dominant. Et n’en sera pas plus heureux pour cela soyez en sûrs.

Donc, riposte, à partir de maintenant :

Vous l’ignorez au moins une heure avant de partir, complètement. Et à votre retour vous l’ignorez toujours, totalement.

Et surtout n’allez pas voir du tout l’étendue des dégâts là où vous savez qu’ils ont été faits. Vous lui mettez son collier et sa laisse et l’emmenez faire une promenade pour le détendre. S’il fait de nouveaux besoins dehors vous le féliciterez chaudement et lui donnerez des croquettes ou du fromage en récompense.

A moins d’habiter dans un studio où il n’y a pas moyen de vous cacher pour réparer ces dégâts, enfermez votre chien dans une autre pièce, toujours sans rien lui dire, et puis nettoyez, discrètement, il ne doit pas vous voir le faire en aucun cas. Sinon il serait comme d’habitude persuadé que ce la vous plait, que c’est un bon rituel de vous voir lui crier après. D’exister en somme.

Vous pouvez après nettoyage passer du vinaigre d’alcool blanc pour désodoriser un peu plus.

Vous l’ignorerez après lui avoir rendu la liberté encore au moins 30 minutes. Puis reprendrez les jeux de vous-même, pour les arrêter toujours de vous-même.

Maintenant pour les chiens qui s’attaquent aux meubles par désœuvrement et peur de la solitude, reprenez l’éducation comme indiqué au mot
« séparation». Leur laisser la télévision allumée sur la chaîne des dessins animés semble réussir pas mal à certains.

retour à la liste des articles

Inhabituel :

Vous connaissez bien votre chien, vous le regardez vivre, et vous savez qu’il se conduit toujours de la même façon dans ses réactions et rituels de vie.

Et un jour vous constatez qu’il ne se comporte pas comme d’habitude ! Là il faut vraiment chercher la cause, car il y a toujours une raison à découvrir. Et Bien souvent cela vous mènera chez le vétérinaire.

Quelques exemples :

 

La liste n’est pas exhaustive, à vous de voir et de prendre la décision la meilleure.  

retour à la liste des articles

Invités:

Dès le premier jour où le chiot arrive chez vous expliquez très clairement à tous vos invités et visiteurs qu'il leur est tout à fait interdit de lui donner quoi que ce soit à manger.

Expliquez leur bien que le chiot ne les en aimera pas moins. De votre côté éduquez votre chien à rester tranquillement couché pendant que vous servez les apéritifs et le repas à vos invités. 

retour à la liste des articles

Voir aussi :

La vie de tous les jours de nos petites chiennes : début en 2002, dernière page actuellement

Vous pouvez aussi signer notre "livre d'or"

Voir les magnifiques chiots à vendre chez Les Poupons frisés