Narines :

Quand on va choisir son chiot shih Tzu chez un éleveur, il y a une chose importante à regarder : l’écartement de ses narines.

narines du chiot C’est extrêmement important . en principe les narines sont écartées, arrondies, on voit que l’air doit passer facilement dedans. Et ensuite on sait que la respiration sera facile. Et on peut supposer que le système respiratoire est bon. On n’en sait pas plus parce qu’ on n’est pas dedans !

Si les narines sont bien écartées cela ne veut pas dire systématiquement que votre chien adulte ne ronflera pas. Sur nos 4 shih Tzus, Pin Up scie du bois dès qu’elle dort, les autres sont silencieuses. Hors ses narines sont normales.

Bien souvent quand l’éleveur est très sérieux, avant de proposer son chiot aux narines serrées à la vente, il le fait opérer. C’est une opération bénigne et rapide. Elle peut être couplée aussi à la fermeture d’une hernie ombilicale, assez fréquente.

Ainsi la voie de la respiration est bien rétablie pour le confort du chiot. Et dans certains cas vous ne vous en apercevrez même pas.

Si cela n’a pas été fait par l’éleveur qui a jugé cela inutile et que vous achetez le chiot ainsi, vous pourrez toujours amener le chiot chez votre vétérinaire afin qu’il l’opère, avec succès.

retour à la liste des articlesss


Nattes : Chez Ondine des Poupons Frisés et Pin Up:

Quelques photos de coiffures

Il arrive que les très longs poils au bout des oreilles d'ONDINE la gênent : Ils se retrouvent dans sa bouche ou bien elle trébuche dessus. Donc pour la soulager nous les nattons. C'est archi simple et elle est à nouveau libre de ses mouvements.

 En plus ça ajoute à son charme !

retour à la liste des articles


Neige :

 Ne laissez pas votre chien manger de la neige, les petits et certains adultes adorent cela. Résultat : une diarrhée .

Neige bis : Pour un chien à poils courts peu de problèmes, il faut juste essuyer les pattes, voire les rincer à l'eau tiède en rentrant. 

Mais pour un Shih tzu aux poils longs, qui va adorer courir dans la neige, en quelques minutes ses poils vont se charger de neige, il va être trempé, gelé dès qu'il s'immobilisera.

Prévoyez un manteau bien enveloppant pour éviter cela au maximum, et des serviettes moelleuses en cas de sorties en voiture pour faire fondre et sécher les parties poilues hors manteau. Et mettez le chauffage pour qu'il se réchauffe vite.  De l'eau un peu tiède à boire, surtout pas froide sera la bienvenue. Une thermos vous sera précieuse.
 

Colmar sous la neige     séchage après promenade enneigées

Il neige c'est beau, mais les trottoirs sont salés.   Au retour, après le rinçage,, chacun attend son tour pour le séchage.

retour à la liste des articles

Ne pas lâcher prise :

Selon le caractère de votre petit chien son éducation a duré « un certain temps ». (Comme dans le sketch de Fernand Raynaud si certains s’en souviennent, mais j’en doute, c’est bien vieux, mais toujours d’actualité).

A force d’ordres cohérents, avec des paroles connues et des gestes bien répertoriés vous êtes parfaitement compris de cette petite personnalité bien singulière.
Et vous pensez tout naturellement que cela va rester ainsi, sur rails. Hé bien cela dépend du caractère soumis ou pas du filou.

Si c’est un coquin, un beau jour, on ne sait jamais quand, il risque de retomber dans les travers de ses débuts d’éducation :

J’en oublie sûrement, c’est tellement issu du caractère personnel de votre petit amour.

Bref, réagissez !!! Dès la première erreur !!!!!!!!!!! Sans hésiter une seconde !!!!! Sinon c’est fichu.

Et là je vais me faire incendier par tous les comportementalistes de la terre qui détestent ce que je vais vous conseiller de faire :

Baissez vous, attrapez la peau du cou de votre chien sans lui faire mal le moins du monde, tirez un peu et avec votre voix la plus fâchée possible dîtes lui de se taire. Avec les mots habituels, ceux qu’il connaît bien. Le son de votre voix et votre débit sont très importants.

Refaites cela à chaque fois que cela se reproduit. Nous avons dû appliquer notre conseil avec notre Biscotte, quatre ans en ce mois de mars 2010. Nous ne l’avons pas fait plus de 6 fois, elle n’a pas apprécié et a retenu la leçon. Et franchement elle n’est pas traumatisée pour deux sous. Elle est juste « recadrée ». Mais nous sommes attentifs et prêts à recommencer à la moindre rechute.

En même temps Ondine qui a eu 11 ans et demi en mars 2010 s’est sentie elle aussi « obligée » de se manifester en croisant ces chiens nerveux et mal élevés. Pourtant elle était parfaite. Pas eu besoin de toucher la peau du cou en ce qui la concerne, je tire sur la laisse brusquement, mais sans faire mal bien sûr et je dis « NON » très fermement. Cela suffit à la calmer instantanément.

Comme c’est la « chef » de notre petite meute de quatre shih tzus c’est important qu’elle conserve son calme et sa dignité, son flegme, en croisant des individus qui les agonissent d’injures des fois. Heureusement pas trop souvent.
 

retour à la liste des articles

Nettoyage :

 Surtout lorsqu'il est petit, votre amour n'est pas encore propre, et s' il s'est oublié chez vous. plusieurs règles :

retour à la liste des articles

Nœuds :

 On ne tire jamais avec le peigne sur un nœud, sous peine d'arracher la mèche.
Il faut préventivement acheter en magasins spécialisés, stands d'expositions ,ou par correspondance, une aide au démêlage.

Ce sera le style "eau magique" de chez Lady Belle , ou un produit similaire de n'importe quelle autre marque, ou du Vita OIL de chez Van de Velde dont on assure soi-même la dilution avec de l'eau, selon l'état du poil.

Ensuite on vaporise très finement sur le nœud, sans trop mouiller. On attend en massant le nœud, on sépare peu à peu les poils, et pour finir on passe le peigne doucement.

Il ne reste plus qu'à recommencer l'opération à chaque nœud en s'armant de patience.

Cependant si votre chien est peigné chaque jour, si son poil est bien nourri comme indiqué à "traitement du poil", il ne devrait y avoir que très peu de nœuds, voir pas un seul. Et là, vous pourrez vous congratuler et faire à votre Nounours un très très gros câlin.
 

retour à la liste des articles

Nourriture des très petits chiots de petites races:

Ces conseils sont vraiment destinés essentiellement aux chiots de races Yorkshires, Spitz, Bichons Maltais, Bichons Frisés, Havanais, Shih Tzus, Epagneuls Papillons qui sont encore très petits et fragiles à deux mois.

Lorsque vous achetez votre tout petit chiot de 8 à 12 semaines à l'élevage, ou en exposition, l'éleveuse va vous donner un premier conseil absolument essentiel et vital :

Ne changez pas la nourriture qui vous a été conseillée pour une autre nourriture de votre choix : si vous faites cela vous risquez de tuer votre chiot suite à des diarrhées importantes et très graves. Il est tout jeune, petit, encore très fragile, ne risquez pas sa vie en voulant tout décider par vous même.

Vous pourrez songer à changer, si vous le souhaitez toujours, quelques semaines plus tard, et en introduisant les nouvelles croquettes peu à peu à chaque repas, sur une petite semaine de transition. Comme cela votre petit chiot ne tombera pas malade.

Et durant toute la vie de votre chien, chaque fois que vous voudrez changer de marque de croquettes, vous ferez une transition de la nouvelle nourriture par rapport à l'ancienne sur 5 jours minimum. Quand il est plus âgé il est infiniment plus résistant bien sûr, mais c'est mieux pour son système digestif de faire une transition en douceur.

Maintenant passons au deuxième conseil donné lors de la vente, tout aussi essentiel, important et vital :

Votre petit chiot de 8 semaines a été habitué à l'élevage, depuis son sevrage, à manger ses petites croquettes de bébé mouillées et gonflées à l'eau tiède.

Alors dès votre retour chez vous sortez deux petites écuelles : dans l'une vous remplissez de croquettes mouillées à l'eau tiède, et dans l'autre vous remplissez de petites croquettes sèches.
Et vous laissez ces deux écuelles à disposition toute la journée et toute la nuit.

Bien sûr, c'est évident : chaque matin et chaque soir vous mettez des croquettes nouvelles dans chaque écuelle. Pas question qu'il s'empoisonne avec de la nourriture défraîchie !!!!

Vous ne pouvez pas forcer un chiot où un chien à manger. Quand vous le sollicitez pour cela il n'a pas forcément faim. Par contre 15 minutes plus tard il aura peut être faim, et ainsi de suite selon ses envies.

En laissant toujours à disposition ces deux assiettes pleines de croquettes mouillées, et sèches, à chaque fois qu'il aura une petite faim, quand il se réveille, quand il joue etc..... il pourra se maintenir en pleine forme.

.Donc, sagement, laissez le tranquillement décider des moments où il a envie de manger quelques croquettes, puis quelques autres et ainsi de suite. Ne le stressez surtout pas en lui enjoignant de manger, en le remettant tout le temps devant ses écuelles, c'est inutile, vous risquez de le rendre malade mais pas de le faire manger par force. Contentez vous de le surveiller de loin : s'il mange quelques croquettes par ci, par là, c'est tout bon pour lui..

Cependant s'il ne s'intéresse pas à ses croquettes pendant plusieurs heures surveillez le de près :

Un tout petit chiot, s'il est stressé par son arrivée dans votre famille, s'il a faim mais ne songe pas à manger, trop pris par ses découvertes, peut faire une crise d'hypoglycémie. C'est particulièrement rapide : Il allait bien et tout à coup il tombe tout raide et complètement faible. Dans ce cas, immédiatement introduisez du miel, du sucre, dans sa bouche, frottez ses gencives avec, essayez de lui faire avaler quelques gouttes d'eau très sucrée. S'il ne reprend pas vie de suite emmenez le de toute urgence chez votre vétérinaire pour une réhydratation faite dans les règles.

Vous voyez donc l'utilité de laisser toujours à sa disposition ces deux écuelles pleines de croquettes mouillées, et sèches.

Lorsque vous constatez qu'il mange plus volontiers les croquettes sèches c'est que vous pouvez supprimer les croquettes mouillées.

Mais pendant toute sa croissance laissez lui son assiettes de croquettes sèches à disposition dans la journée afin qu'il mange dès qu'il se sent faim et prenne bien des forces. Pendant la nuit ce n'est plus nécessaire, on doit favoriser son long sommeil.

Lorsque vous achetez des chiots de races plus importantes en poids, s'il est important de leur fournir des croquettes adaptées en permanence à leur disposition dans la journée, les premiers temps, vous pourrez plus rapidement passer à 3 repas par jour, puis deux, sans souci d'hypoglycémie.
 

retour à la liste des articles

Nourriture, en général, pour le chiot qui vient d’arriver :

S’il est un conseil absolument primordial que vous devrez respecter à la lettre c’est celui-ci :

Donnez toujours à votre chiot la même nourriture que celle qu’il a reçue depuis qu’il est sevré.

En principe les éleveurs vous remettent un petit paquet de ces croquettes très précises lorsque vous allez chercher votre chiot. Ainsi cela vous donne le temps d’aller dans une animalerie en acheter un paquet plus important.

Cette nourriture n’a pas été choisie au hasard par les éleveurs, elle est à haute teneur digeste, assimilable, très riche, très énergétique, propice à une bonne « construction » de votre chiot.
Un deuxième conseil est également primordial :

Le matin de votre venue votre petit chiot était encore avec sa maman, et toute sa fratrie, son petit monde quoi ! et tout à coup il va les perdre, perdre tous ses repères, ses habitudes, pour se retrouver avec vous, parfaits inconnus, dans un lieu immense où il ne peut rien reconnaître : il va connaître un stress immense. Ne sous estimez jamais ce stress. Dans ces conditions il peut tout simplement refuser vos croquettes. Même si elles sont trempées dans un peu d’eau chaude, donc très appétentes pour lui. En général les nouveaux maîtres s’inquiètent immédiatement de ce manque d’appétit c’est bien normal, et tentent de forcer le petit bout à manger quelques croquettes. Puis devant son refus ils essaient du fromage par exemple, des miettes de jambon, de gâteau, tout ce qu’ils pensent bons pour lui.
Le résultat de ce gavage hélas va se faire savoir très vite : une vilaine gastro ! et donc visite en urgence chez le vétérinaire pour soigner les vomissements et la diarrhée.

En fait si votre petit trésor n’a pas envie de manger ce soir là, voir même le lendemain matin laissez le tranquille, ne le forcez pas, et ne paniquez pas. Un chiot ne se laisse pas mourir de faim. Laissez lui des gamelles pleines d’eau propre et fraîche dans différents endroits afin qu’il puisse boire à satiété. Le stress lui donne souvent une soif d’enfer. Tant pis s’il fait des petits pipis hors du journal, dans deux ou trois jours cela se stabilisera. Laissez lui aussi trois à quatre fois dans la journée une petite gamelle avec ses croquettes un peu mouillées. De lui-même il finira par aller les flairer et se laisser tenter.

C’est seulement s’il refuse pendant deux jours de manger que vous irez chez le vétérinaire pour voir s’il y a un problème et peut être vous vendra t’il des boites de nourriture spéciale pour chiens affaiblis. S’il le juge nécessaire. Ce sont en général des boites de « A/D » de la marque HILL’S.

Plus tard, si la nourriture préconisée par les éleveurs ne vous plaît pas, avec le conseil de votre vétérinaire, vous pourrez changer de marque. Mais alors il faut que vous sachiez qu’on ne change pas de nourriture comme cela d’un repas sur l’autre. Il est vital pour votre chiot, et plus tard pour votre chien, de pratiquer une transition d’une huitaine de jours. Chaque jour vous échangez quelques grammes de l’ancienne nourriture par quelques grammes de la nouvelle jusqu’à ce qu’elle remplace entièrement l’ancienne. Par ces précautions vous éviterez les diarrhées très graves qui peuvent mettre la vie du chiot en danger.

Et ultime précaution : ne donnez que des croquettes à votre chiot, surtout pas de morceaux de votre nourriture personnelle, pas de chocolat, jamais, pas de gâteaux, de jambon, de viandes.

Si vous tenez à le nourrir de façon traditionnelle par contre il recevra du blanc de poulet ou de dinde cuit, du riz très très cuit et rincé à l’eau une fois cuit, et des légumes verts. Mais il faut savoir que les croquettes sont très équilibrées, elles contiennent toutes les vitamines requises pour favoriser une croissance optimum de votre chiot. En cas de nourriture traditionnelle vous devrez acheter chez votre vétérinaire les vitamines et compléments alimentaires indispensables à rajouter dans chaque gamelle. Et pendant un temps déterminé. On peut ajouter aussi quelques gouttes d’huile, de la levure de bière. C’est en fait très compliqué d’obtenir un équilibre parfait et bénéfique.
 

retour à la liste des articles

Nourriture :

 Problème  : doit-on lui donner de la nourriture tout faite ?

  -croquettes ?(un idée des prix ? tapez le mot croquettes pour chien dans votre moteur de recherche préféré !)

 - ou une préparation maison amoureusement mitonnée pour son petit chéri ?

Est-ce qu'on l'aime moins, si on se contente de donner une ration industrielle ?

Le chien n'est pas un humain sensible au fait que vous ayez mis longtemps à la préparation de son plat.

Il est prouvé que ce qu'on peut préparer n'a jamais l'équilibre nutritif idéal qui dépend de son âge, de son activité. Son organisme requiert une grande stabilité de genre de nourriture. Une fois que vous avez trouvé la bonne marque de croquettes bien tolérées, vous vous y tenez ( voir belles crottes)(et selles) . Si vous devez changer de marque, la transition se fera sur 8 à 10 jours pour ne pas dérégler les fonctions digestives.

Chaque âge requiert une catégorie de croquettes :

Quelle quantité lui donner ? :

Si c'est de la nourriture en croquettes, dans un premier temps vous vous fiez à ce qu'il y a de marqué sur le paquet de croquette. Et vous surveillez, ses selles (elles doivent être bien formée), son poids. Il faut faire attention à certains chiens trop gourmands, sinon gare à l'obésité qui est toujours préjudiciable. les quantités doivent tenir compte de l'activité de votre chien, s'il a passé sa journée à la maison sur son coussin, diminuez sa ration, le contraire, s'il a fait une grande promenade avec vous.

retour à la liste des articles

Nourriture (bis):

 Gamelles en plastique ou en Inox ? Dans quoi leur donner à manger ?

 Le Plastique est à éviter dans de rares cas, votre chien peut avoir des Problèmes de peau en mangeant dans des gamelles en plastique. Une maîtresse de Shih tzus :"Snoopy" et "Nestor", nous a écrit pour nous relater les problèmes insolubles de démangeaisons de ses chiens et le faire savoir.

Une jeune vétérinaire spécialisée en problèmes dermatologiques lui a demandé dans quoi ses chiens mangeaient : "Plastique ou verre ?"
-- "Plastique " lui a t'elle répondu !
--"Jetez les !"

 Et, depuis, en 3 semaines à peine, les problèmes ont disparu. En effet certains plastiques ont des additifs, assouplissants, colorants, déchets toxiques, etc. qui sont dissous par la salive des chiens qui aiment récurer longuement leurs assiettes et de ce fait s'empoisonnent lentement et cela donne des manifestations diverses. (ici des problèmes de peau)

Donc préférez le verre, la faïence, la porcelaine, le pyrex, l'inox .
 

retour à la liste des articles

Nourriture des petits chiens en vacances :

Ne cédez pas à l’idée : nouveau lieu, nouvelles habitudes = nouvelle nourriture pour votre petit chien.

Les chiens ne sont pas du tout comme nous qui pouvons modifier en permanence nos habitudes alimentaires selon la saison où les pays où nous voyageons. (Quoique la « turista » ne soit vraiment pas un mythe !) .

 Non, nos petits chiens doivent recevoir durant vos vacances en location, à l’hôtel, au camping, ou autres, la même nourriture que d’habitude. Sinon il y aura inévitablement aussitôt des problèmes de diarrhées et de vomissements, plus ou moins graves mais qui vont nécessiter la visite chez un vétérinaire, des médicaments, et du calme.

Ne croyez pas leur faire plaisir en leur donnant des morceaux de poisson parce que vous êtes au bord de la mer, non, en plus ils risquent de s’étrangler avec une arête, d’où visite en urgence chez un vétérinaire. A chaque région sa spécialité gastronomique, pour vous, pas pour eux.

Les chiens peuvent recevoir toute leur vie, avec le même plaisir, les mêmes croquettes, d’abord pour bébés, ensuite pour chiens adultes faisant plus ou moins de longues sorties, du sport, puis pour chiens âgés.

Eventuellement si une maladie hépatique, rénale, cardiaque, gastrique sont diagnostiquées le vétérinaire leur prescrira des croquettes adaptées. Et dans l’ensemble tous les chiens vont très bien ainsi nourris.

Donc en vacances vous ne changerez rien. Mais vous prendrez quelques précautions :

Ne donnez pas les croquettes en libre distribution mais en deux repas distribués en quantités modestes les premiers jours, et à heures fixes. Vous les laissez 30’ à disposition, si votre chien les mange c’est parfait, s’il en laisse vous les enlevez afin qu’elles ne s’oxyden0t pas. Soit vous les jetez, soit vous les mettez dans une boite hermétique pour les resservir au repas suivant.

Il se peut que le voyage plus ou moins long, dans une voiture climatisée ou non, et la découverte de son nouveau lieu de vie le perturbent un peu côté estomac et lui coupent l’appétit pendant deux à trois jours. Et puis il y a tant de nouvelles odeurs à flairer partout, partout, ça chamboule ! Et des promenades nouvelles, et des nouveaux copains à se faire. Ça le sort de sa petite vie routinière, il faut qu’il s’habitue.

S’il ne mange pas sur trois repas, pas d’affolement, sur 4 ou 5, direction le vétérinaire.

 Si vous donnez une nourriture cuisinée par vos soins, ne changez rien, ce sont des ingrédients que vous trouvez absolument partout. Mais attention s’il fait très chaud à ce que la quantité cuisinée reste bien dans le réfrigérateur. Ne donnez dans l’assiette que ce qu’il faut, à température ambiante et ne la laissez pas à disposition plus d’un quart d’heure afin que cela ne s’abime pas. Si vous donnez de la nourriture en boite, toujours extrêmement appétente, gardez bien la boite entamée, mais refermée, dans le réfrigérateur. Pareillement donnez la portion requise à température ambiante et ne la laissez pas plus d’un quart d’heure dans l’assiette. Tout s’altère tellement vite quand il fait chaud.

Ces précautions sont à prendre de façon identique chez vous quand les températures montent !!!!!!! Et bien sûr toujours de l’eau fraîche, renouvelée régulièrement, à disposition jour et nuit.
 

retour à la liste des articles

Nouveau chiot :

 Vous souhaitez acheter un deuxième chien, mais :

En fait pas d’inquiétudes inutiles :

Tout d’abord, dès que vous introduirez chez vous votre petit nouvel arrivant, votre « aîné » connaitra la peur de sa vie. Il va fuir le chiot aussi loin que possible, il ne va pas le laisser s’approcher, il n’aura de cesse de s’en éloigner.

Cela peut durer de 15 jours à parfois deux à trois mois dans les cas extrêmes.

Ne remarquez rien ! Parlez à votre chien normalement, agissez avec lui comme de coutume.

Si le petit fait mine de se coucher dans le panier de l’aîné, dîtes « non », et reposez le plus loin. Montrez lui son propre panier et mettez le dedans s’il en a un. (Ce qui est très souhaitable). Ils se coucheront ensemble dans le même panier quand leurs relations seront parfaites. Votre chien doit sentir en permanence qu’il est toujours « chez lui ». Et que vous y veillez.

Si le chiot reçoit trois à quatre repas par jour vous devrez veiller à ce que votre chien ne vienne pas essayer de lui manger ses croquettes. (Parce que la gourmandise aidant, tiens, tout à coup, il n’aura plus peur du bébé !!!!). De même, à l’heure des deux repas de l’aîné vous vous assurerez fermement que le petit ne va pas piquer des croquettes dans son assiette. Dès le premier jour de présence du petit vous ferez respecter l’assiette de chacun. Comme cela ils s’habitueront rapidement à manger chacun dans son assiette sans s’intéresser à celle de l’autre. Et comme vous pesez peut être les croquettes pour éviter la sur consommation vous pourrez ainsi continuer sans risque d’interférence entre les deux quantités différentes.
Bien sûr vous poserez à terre d’abord l’assiette du chien aîné, toujours. Le petit doit être servi en second.

Si vous avez un bac à pipis et que l’aîné est dessus, empêchez le petit d’y aller juste à ce moment là. Il attendra que l’autre en descende pour s’y soulager.

Au moment du toilettage journalier commencez toujours par toiletter le chien aîné. Récompensez le bien à la fin comme d’habitude. Puis toilettez le bébé avec aussi une récompense à la fin. C’est un gros moment de câlinage autorisé avec lui qui lui fera aimer et rechercher ce moment là.

Faîtes  jouer en priorité votre aîné et quand il a son compte faîtes jouer le petit. Achetez-lui des jouets en latex adaptés à son âge, solides et très bruyants, très gais. Ces jouets vont l’encourager à jouer seul avec eux. Ce qui sera très utile quand vous devrez vous absenter.

Le petit jeune va s’employer tout le temps à séduire son aîné et ses mimiques finiront par porter ses fruits plus ou moins rapidement. Mais ne craignez pas de réaction d’agressivité de la part de l’aîné, les adultes sont toute indulgence pour les chiots. Sauf si celui-ci, en jouant, le mord de ses petites dents si aigues, pointues. Là, l’aîné lui fera un gros rugissement pour lui faire comprendre de ne pas recommencer ça. Mais cela s’arrêtera à la grosse voix.

Quand vous mettez les colliers et fixez les laisses, commencez toujours par mettre le collier et la laisse de l’aîné.

Câlinez votre aîné en premier, comme d’habitude, câlinez sans exagération le petit ensuite.

Pas de grandes démonstrations de cris de joie ou de jeux fous avec le chiot. De la modération affectueuse.

En toute circonstance votre aîné doit être persuadé qu’il a gardé sa place de leader. Cela doit être indiscutable. Et votre petit doit sentir que dans sa « meute » il vient en dernier. Un petit dernier très aimé mais pas favorisé.

Essayez de ramener votre bébé au tout début de vos grandes vacances afin de lui apprendre les rudiments de séparation, ce qui ne sera pas difficile à acquérir si vous évitez de trop le câliner, si vous ne lui accordez pas une attention exagérée. Dès que vous le pouvez multipliez vos absences, courtes d’abord, puis plus longues afin de le reprendre à chaque fois qu’il aurait l’idée de mordiller des pieds de meubles par exemple. Si c’est le cas mettez vos pieds de table dans des bouteilles en plastique coupées afin de le décourager. Bien sûr interdisez le moindre aboiement dès le tout début. Mettez la radio quand vous vous absentez et laissez-lui un vêtement sacrifié mais imprégné de votre odeur pour qu’il se couche dessus.

C’est seulement vers ses 8 à 12 mois que le petit aura des velléités de prendre le dessus.

C’est l’adolescence. Si vous êtes présent lors de ces joutes de domination séparez les et arrêtez les jeux. Ils se calmeront et au fur et à mesure le petit reprendra sa place de dominé. Sauf si l’aîné est malade et trop âgé, alors il se laissera faire et prendra la seconde place.

Mais n’oubliez pas, et cela doit être indiscutable, c’est vous le chef de meute qui décidez de tout et faîtes régner l’ordre dans la petite troupe. Et vous pourrez acheter d’autres chiens par la suite, pourquoi pas ! Les réactions des précédents seront toujours les mêmes : la panique !!!!!!!!!! Pas de panique, ça finit toujours par s’arranger ! Cependant si vous souhaitez éviter tout cela achetez deux ou trois chiots de la même portée en même temps, comme cela aucun souci d’adaptation entre eux !

 

retour à la liste des articles

Première Nuit du chiot :

 Ca y est ! Après avoir beaucoup réfléchi ; aujourd'hui vous êtes allés chez l'éleveur de votre choix chercher cette petite merveille que vous vous engagez à rendre heureuse toute sa vie. Car de son côté à elle la question ne se pose pas, elle vous aimera toujours.

Toute la journée vous avez joué très calmement avec ce petit bout, vous lui avez montré les lieux, son panier, son coin pour les pipis, et vous avez déjà commencé à l'éduquer mine de rien. Puis le soir est arrivé avec le coucher de la petite boule de poils, prévu dans son panier et toute seule.

Parce que vous, vous dormez dans votre chambre. (suite ci dessous)

Alors pour essayer d'adoucir cette solitude, glissez dans son panier une bouillotte d'eau tiède, assez plate, un petit réveil dont le tic-tac peut rappeler les battements de cœur de la maman et des frères et soeurs. Puis vous recouvrez-le tout avec un vêtement laineux imprégné de votre odeur que vous aurez décidé de sacrifier. Cette tiédeur, votre odeur, et le tic-tac peuvent l'encourager à dormir dans son panier.

Si entre ses cycles de sommeil le chiot pleure, jappe et crie, n'y allez pas, dites " Non, tu te tais. " très fermement de l'autre côté de la porte et à chaque fois. Vous aurez peut-être deux à trois nuits mouvementées et assez fatigantes, mais après, toutes les autres nuits devraient être parfaitement calmes.

Avec de la patience et de la persévérance on arrive à tout.
 

retour à la liste des articlesles

Première Nuit (deuxième version):

 Vous voulez que le chien dorme dans votre chambre !

Nous avons cherché notre petite chienne le matin de bonne heure chez l'éleveuse afin qu'elle ait toute une journée pour s'acclimater à nous, reconnaître les pièces autorisées et apprendre à faire pipi sur l'alèse dans notre bac à pipis, déjà fréquenté par deux autres petites copines.

Elle avait cinq mois et avait toujours fait ses besoins sur papiers journaux. On peut dire que dès la 1ère heure dans l'appartement elle a reconnu et adopté l'alèse.

Le 1er soir, suivant un très précieux conseil de son éleveuse, nous l'avons enfermée avec moult caresses dans une cage de transport, type "Vari-Kennel", placée à côté de notre lit. Elle pouvait nous voir. Elle a un peu pleuré, mais plusieurs "NON" fermes en ont vite eu raison. Elle a fait son nid dans la grande serviette éponge pliée en matelas que j'avais déposée dans sa cage.

Au matin, nous avons ouvert la cage tout contre l'alèse du bac à pipis où elle s'est soulagée dans la seconde. Le jour, la liberté dans la chambre lui a été interdite tout le temps qu' a duré cet apprentissage de la propreté.

Au bout de 10 jours elle était capable de se retenir en sortant de sa cage jusqu'après avoir mangé ses croquettes.

Au bout de 3 semaines nous lui avons rendu sa liberté la nuit et laissé ouverte la porte de la chambre dans la journée. Elle n'y a jamais fait un pipi erreur. Et elle n'a pas été traumatisée le moins du monde par ses nuits en cage. Quand elle en voit une ouverte, elle y rentre pour y jouer !

Cette cage achetée assez grande pour un shih tzu adulte vous servira pour les voyages en voiture, en avion, en train, en cas d'immobilisation médicale, dans les chambres d'hôtels. C'est un bon investissement.

On la trouve en animaleries, en expositions, ou sur catalogue de V.P.C. spécialisée en articles pour animaux.

couchage du jeune chiot avec toilette !

Voici une variante expérimentée par des clients, propriétaires d'Étoile des POUPONS FRISÉS, une idée tout à fait géniale :

Prenez deux grands cartons de déménagements que vous solidarisez par du papier collant. Dans la paroi commune découpez au cutter une ouverture assez confortable pour que le chiot puisse passer facilement d'un carton à l'autre. Dans "une pièce" vous installez un coussin très confortable, dans "l'autre pièce" vous placez des feuilles de papier journal, ou une alèse de propreté (vendues par 20 en su d'eau dans un coin. Comme il n'y a pas de couvercle votre chiot vous verra parfaitement bien et vous pourrez lui parler si besoin est en direct. Vous pourrez faire dormir votre chiot ainsi tant qu'il ne sera pas propre.

Comme vous le constatez sur la photo le carton "chambre" est de la taille du chiot. C'est très important parce que si vous l'installez pour dormir dans un carton un peu trop grand pour lui il risque d'y faire tout naturellement ses besoins lorsqu'il se réveille, sans se donner la peine de passer dans le carton "w.c".

Maintenant il peut y avoir un petit problème, comme par exemple celui causé par Kenzo des POUPONS FRISES : il déchiquetait le papier journal, le carton, faisait pipi dans la "chambre" et se roulait dedans. Pas drôle me direz vous, avec raison!!!! Sa maîtresse, désolée de devoir le laver chaque matin, a trouvé la solution : Elle l'a fait dormir dans un carton nettement plus grand et là, oh miracle, il n'a plus déchiqueté de papier ni fait de pipis.

La conclusion c'est qu'il faut s'inspirer de ces différents conseils et si cela ne marche pas, les adapter, les transformer, les mélanger, afin de trouver par vous-mêmes le truc qui va marcher..

Et si vous avez découvert un autre "truc", n'hésitez pas à nous en faire part!
 

retour à la liste des articlescles

Voir aussi :

La vie de tous les jours de nos petites chiennes : début en 2002, dernière page actuellement

Vous pouvez aussi signer notre "livre d'or"

Voir les magnifiques chiots à vendre chez Les Poupons frisés