Yeux :

Complétez votre démêlage journalier par un nettoyage au coton imbibé de lotion spéciale * pour les yeux et séchez bien les poils autour des yeux pour éviter toute macération.

* On peut utiliser du sérum physiologique, ou mieux du Dacryo Sérum, achetés en pharmacie, ou des lotions proposées par votre vétérinaire (type Ocryl).

 

retour à la liste des articles

Yeux :(sécheresse oculaire) :

Nous attirons votre attention sur un problème grave qui peut affecter les yeux de nos petits chiens.

C’est la sécheresse oculaire.

Rassurez vous, tous les petits chiens n’en sont pas atteints.

Mais dans le cas où votre shih tzu ou autre chien de petite race aurait fréquemment des conjonctivites, ou la surface de ses yeux un peu terne, ou le blanc souvent rougi, il ne faut pas hésiter à consulter votre vétérinaire.

Il testera la quantité lacrymale des yeux à l’aide de bandelettes et pourra déterminer s’il faut parer le manque de larmoiement par l’ajout journalier de larmes artificielles.

C’est simple à faire et ça peut tout simplement leur sauver les yeux.

Dans les cas graves d’ulcères de la cornée chez les jeunes chiens ils souffriront toujours de sécheresse lacrymale, et il faudra leur mettre les larmes artificielles à vie.

Sinon cette affection atteint plus souvent les chiens vieillissants, un peu comme pour nous humains.

Si vous ne vous souciez de rien et laissez passer les signes annonciateurs de la maladie, un jour les yeux de votre petit chien peuvent se mettre à saigner, à se crever, il faut d’urgence énucléer puis coudre la paupière, mais si les deux yeux sont atteints, le pauvre chien devient aveugle d’un coup. C’est affreux.

Mieux vaut regarder, surveiller, être à l’écoute, et prévenir.

 

retour à la liste des articles

Yeux qui coulent :

Régulièrement des personnes nous racontent leur étonnement devant les yeux qui coulent en permanence de leurs petits chiens. Et pensent que nous détenons la solution du problème. Pas du tout et nous sommes confrontés au même problème, comme tout le monde..

Nous avons eu des Bichons Maltais, une Yorkshire, une King Charles, et 4 shih Tzus, ils ont tous eu les yeux qui coulent un peu, ou beaucoup comme notre Biscotte, ça ne passe pas.

Quand cela vous inquiète vraiment, à la première consultation qui se présente, parlez en à votre vétérinaire afin qu’il examine les yeux tout particulièrement.

Il pourra déterminer s’il y a un ulcère de la cornée, c’est quand même le pire des cas, ou une inflammation du globe oculaire. Il peut aussi constater que des cils poussent en permanence vers l’intérieur de l’œil, ça s’appelle des cils ectopiques. Il peut constater un problème de drainage des larmes à cause des conduits lacrymaux obstrués. Les paupières inférieures sont peut être un peu trop profondes et il y a un écoulement permanent des larmes.
S’il y en a le besoin le vétérinaire fera ce qu’il jugera bon de faire comme geste médical et prescrira un collyre .

De votre côté assurez vous qu’il n’y a pas des poils tout fous qui entrent dans les yeux de votre chien, dans ce cas là, soit vous les attachez car il sont assez longs pour le faire, soit vous les coupez régulièrement. Et en lui nettoyant les yeux assurez vous qu’il ne reste pas des poils dedans qui sinon vont continuer à l’irriter.

Mais si tout va bien c’est juste un problème esthétique , et le meilleur conseil de toute façon qu’on puisse vous donner c’est de nettoyer les yeux de votre chien avec un coton rond imbibé de sérum physiologique par exemple ( ou mieux une solution pour lavage ophtalmique achetée en pharmacie) une à deux fois par jour.

Les toiletteurs, les animaleries, parfois les vétérinaires, sur les stands de vendeurs de produits de toilettage pour chiens en expositions, vous pourrez trouver différentes lotions destinées à effacer les tâches brunâtres des poils sous les yeux et autour de la gueule. Vous pourrez toujours en essayer l'une ou l'autre, peut être que vous en trouverez une efficace! ce n'est pas certain. vraiment le meilleur conseil à vous donner c'est de nettoyer vous même et de bien sécher deux fois par jour les poils sous les yeux, et pour ceux autour de la gueule, s'ils boivent avec le bec spécial vissé sur une bouteille, et mangent des croquettes au lieu d'une nourriture humide, cela devrait vite s'arranger.

retour à la liste des articles

Yorkshires : Comment l'élever et l'éduquer

Caractère :

Le YORKSHIRE est un adorable chien de compagnie, en appartement, comme en maison avec jardin, s'il a reçu dès son arrivée chez vous une excellente éducation sans faille..

** C'est un "Terrier"", un vrai terrier, avec au naturel un caractère bien ferme et un grand penchant à être dominant, à vous tester et à vous faire plier. Il faut être très doux, mais ferme, et surtout complètement cohérent dans ce que vous lui apprenez.
Il est très intelligent, c'est pour cela que vous devez être dominant en permanence , soyez ferme, doux, tendre à la fois, ne le laissez pas devenir tyrannique.

Ne le laissez pas devenir aboyeur, aux coups de sonnette, en croisant des gens, des chiens. Au 1er aboiement et aux suivants, dîtes "NON, tu te tais !" très fermement et vous le reprenez ainsi à chaque nouvel aboiement jusqu'à ce que cela lui passe. Ça demandera de la patience et de la cohérence, mais il finira par devenir indifférent aux chiens et aux gens qu'il croisera.

S'il est bien élevé, il pourra rester seul pendant que vous êtes au travail, mais il sera malheureux comme les chiens dont les maîtres travaillent. En avoir deux, bien élevés, peut être la solution pour qu'ils jouent ensemble et se tiennent compagnie.

Propreté :

** Pour la propreté, il vous faudra constance et cohérence pour l'obtenir. Placez le bac à pipis à côté de son panier et posez le dessus à chaque réveil : dès son arrivée chez vous.

 S'il se laisse aller ailleurs sous vos yeux, dites lui "NON" très fermement, employez toujours les mêmes mots, et posez le sur le bac en lui expliquant toujours de la même façon que c'est là qu'il doit faire pipi et caca . S'il se laisse aller sans que vous le surpreniez, cachez vous de lui pour essuyer, ou ramasser, afin qu'il ne croie pas que c'est quelque chose qui vous plait. ( dans ce cas il est inutile de le gronder car il ne fera pas le lien entre ce qu'il a fait et le motif de votre mécontentement). Voir notre conseil : "pipi yorkshire"

Oreilles :

**Quand vous le ramenez chez vous à 8 semaines, ses petites oreilles sont encore un peu repliées. Dans les jours qui suivent vous les verrez se redresser, c'est magique ! Et bientôt, elles seront parfaitement droites et fermes. Il arrive quand le chiot fait ses dents définitives que ses petites oreilles se replient : ne vous précipitez pas sur votre téléphone pour couvrir de reproches votre éleveur, il n'y est pour rien! Par contre demandez lui de vous donner ses conseils afin de faire reprendre au plus vite leur bonne position à ces coquines de petites oreilles.

Dégâts : (mordillages)


** Le chiot Yorkshire qui s'ennuie peut faire autant de dégâts aux pieds des meubles que tout autre chiot.dégats

Pour éviter cela, fournissez lui ses jouets, bien adaptés à sa taille. Dès qu'il est réveillé et qu'il a fait son pipi, faites le jouer avec ses jouets, et quand vous en avez assez vous arrêtez. 
Si il semble s'intéresser de trop près à un meuble, dites "Non, on ne mord pas" très fermement, et aussitôt après tendez lui un de ses jouets en lui disant "ça, tu peux mordre !" A la longue il aura le bon réflexe, mais jusqu'à ce qu'il sache ce qu'il est autorisé à mordre, surveillez bien son comportement. 

Tant qu'il n'est pas éduqué très sérieusement, il lui est impossible de savoir par lui-même ce qui lui est permis et ce qui lui est interdit. Une éducation, c'est un travail sérieux.

Aboiements :

Le yorkshire est de façon innée un petit excité. Il est curieux de tout, un brin nerveux. Si on ne lui apprend pas le silence dès qu'il arrive à son nouveau domicile, il aboiera pour tout : Des visages nouveaux, le bruit de la sonnette ou de quelqu'un qui toque à la porte, dans la rue quand il croise d'autres chiens etc... 
Tout cela peut être très pénible alors que c'est ultra simple de lui apprendre le silence : à chaque velléité d'aboiement dites "non" très fermement, et "tu te tais". (voir plus haut)

Vous le reprendrez ainsi pendant des mois, il y aura de bonnes périodes, puis il rechutera, accrochez vous, ne cédez jamais, cela deviendra un réflexe pour vous. Mais je vous garantis qu'au bout d'un temps "plus ou moins long", vous aurez un adorable chien silencieux que vous pourrez emmener partout, même où c'est interdit, en catimini. Caché dans un sac nous avons emmené le nôtre dans les supermarchés, et dans les musées et expositions, ni vu ni connu. C'est la récompense et on la savoure.

Autres conseils : voir tous ceux donnés sur le site http://conseilschiens.free.fr qui sont également valables pour le York.

Les yorks caractères

Dominant/dominé :

** Comme c'est un petit chien vous aurez tendance à le prendre dans les bras et à vouloir le surprotéger. Ca n'est pas un bon truc. Évitez l'excès de câlins, décidez du moment des caresses et des jeux vous-mêmes. Comme pour tous les chiens donnez lui ses repas après les vôtres. Ne donnez rien en dehors de ses repas (hors récompenses pour travail bien fait). Pendant que vous mangez, il doit dormir paisiblement dans son panier. Par tous ces gestes assurez votre dominance tout le temps et vous aurez un chien bien élevé, bien dans sa tête, qui vous aimera passionnément et que vous pourrez emmener partout. Décidez du moment de la promenade et de l'itinéraire. Apprenez lui la marche "au pied" et en laisse courte dès que ses vaccins lui permettent de sortir.

Promenades :

** C'est un petit chien certes, mais très tonique, quand il a l'âge de sortir, il appréciera toutes les promenades, en ville et à la campagne. Ménagez le car lui ne sait pas se ménager. Il courrait à en perdre haleine tout le temps, habituez le à marcher calmement. Évitez qu'il saute partout, ses petites rotules pourraient en souffrir à la longue. Interdisez lui de monter sur les bras des fauteuils, le haut des canapés, une chute est si vite arrivée... De toutes manières, le meilleur endroit pour lui est dans son panier ou sur vos genoux, seulement si vous le décidez .

** En ville ne le promenez qu'en laisse courte. Si à la campagne vous voulez lui accorder un peu de liberté, cela sera seulement après lui avoir appris à revenir dès que vous l'appelez et ce grâce aux caresses et aux récompenses (lorsqu'il a fait ce que vous vouliez de lui).
** Il n'a peur de rien et surtout pas des gros chiens qu'il peut énerver et il sera alors très en danger. C'est pour cela que la laisse en toutes circonstances est préférable.
** Si vous avez un jardin, ne l'abandonnez pas des heures durant, il s'y ennuiera car c'est de vous qu'il se languira. Apprenez lui, dès tout petit, à ne pas aboyer après les promeneurs qui passent devant vos grilles, cela nécessite d'être près de lui pour le reprendre à chaque fois qu'il aboiera. De la constance et de la cohérence toujours.

Enfants :

** Il est tout petit, oui, mais n'a rien d'une poupée ou d'une peluche, évitez que les enfants le tourmentent pour s'amuser ou le prennent mal dans leurs bras et le fassent tomber. C'est sa vie qui est en jeu là. On joue à terre et on ne l'énerve pas volontairement. Et surtout, ils doivent respecter ses heures de sommeil.

Santé :

Bien que d'apparence fragile, il a une santé robuste.
La fragilité chez certains Yorks se situe au niveau des rotules, d'où le conseil de ne pas le faire sauter de haut ou en hauteur.

Deux petits repas de croquettes conseillées par l'éleveuse sont plus digestes qu'un seul. Laissez le digérer tranquille en évitant de le faire courir après ses repas, mais proposez lui le pipi réflexe après chaque repas.

Toilettage :

Le poil du yorkshire est une fine soie fluide. Dès le premier jour de son arrivée chez vous vous lui passerez le peigne partout dans son beau duvet. Jour après jour il s'y habituera et y prendra goùt. Chaque jour vous nettoierez ses yeux, ses oreilles et ses dents. Les dents du yorkshire s'entartrent très vite.

Quand ses poils poussent sérieusement, le peignage quotidien devient plus poussé car il ne faut pas laisser les nœuds s'installer. Pour éviter cela, lavez le régulièrement, tous les huit ou quinze jours avec un shampoing adapté à sa nature de poils, peu importe la marque. Et le secret du beau poil bien nourri et qui ne noue pas réside dans l'incontournable après shampoing. Sans lui point de salut.
Mélangez une cuillère à café de "super crème"de chez Bio GROOM, avec "condition plus" de Crown Royal, (un demi verre à moutarde) et deux cuillères à soupe de "coat conditioner"de Coat Handler, (le tout vendu chez Van de Velde par correspondance, ou sur son stand en exposition), diluez le tout dans de l'eau bien chaude pour avoir un mélange homogène. 
Après avoir parfaitement rincé le shampoing, enduisez votre yorkshire de ce mélange, entourez le d'une serviette éponge afin qu'il ne se refroidisse pas, et laissez poser cinq minutes. Ensuite rincez le à la perfection (sinon bonjour les gratouilles), enveloppez le dans une autre serviette, sans le frotter. 
Une fois l'humidité absorbée, commencez un brushing soigneux par la tête, le cou, la poitrine, le ventre, les pattes, l'arrière train et la queue. 
Quand il est parfaitement sec, passez le peigne partout, faites la raie médiane, et peignez les poils de la tête en les rassemblant avec un petit élastique et ornez avec un nœud. C'est le top knot.(Voir également "Le traitement du poil" dans le site http://conseilschiens.free.fr/poil.htm )

Régulièrement vous couperez les poils de la partie supérieure des oreilles le long des cartilages. C'est délicat à faire car il ne faut pas le blesser, mais cela lui donne une plus jolie tête.
Tous les quinze jours coupez les poils qui poussent entre ses coussinets et rafraîchissez l'arrondi des pattes.
Quand il est tout jeune vous épointez les griffes et les ergots tous les 10 jours, quand il est adulte, en général, on peut le faire une fois par mois. Mais s'il marche peu il faudra surveiller et peut être épointer toutes les 3 semaines.

retour à la liste des articles

Pipis Yorkshires et petites races :

Je suis d’accord avec vous les bébés Yorkshires sont des coquins qui ont un peu de mal à acquérir la propreté définitive. Je ne sais pas pourquoi mais il faut faire avec.
Cet apprentissage de la propreté commence dès que votre petit chiot a franchi les portes de votre maison ou appartement.

D’abord ne le posez pas dans n’importe quelle pièce, plutôt dans la cuisine qui est carrelée ou avec un lino lavable. Parce que dès qu’il va être sur ses 4 pattes il va se lancer dans une découverte des lieux qui va l’amener à faire pipi et peut être caca quasiment de suite, automatiquement. Cela le soulage, le détend de toute cette tension, de ce stress accumulés depuis que vous l’avez emmené loin de sa fratrie.

Ne remarquez pas ce premier pipi et autre, laissez le aller, mais discrètement trempez un sopalin dans la petite flaque et allez mettre quelques gouttes sur le journal ou l’alèse de propreté que vous aurez préparée tout près de sa corbeille.

Ne sous-estimez pas son stress qui peut l’amener à boire beaucoup pendant 48h, et donc à faire beaucoup pipi.

Ne l’excitez pas, ce n’est pas le moment, une douce voix, de douces paroles, des douces caresses et vous le posez dans sa corbeille confortable. S’il se laisse calmer il va faire un petit dodo. Et c’est là que ça se complique, ce dodo dure quelques minutes, et il faut être là, à son réveil, pour le poser sur le journal en lui disant toujours les mêmes encouragements : « fais pipi sur le papier(prénom), etc…. »

C’est un travail à plein temps, les premiers jours le bébé fait pipi presque toutes les 20minutes ! Et à chaque réveil, après chacun de ses quatre repas, après chaque petite séance de jeux, il a envie.
Bien sûr, dès la toute première réussite, due ou pas au hasard, vous donnez félicitations et récompense. Au début il ne sait pas ce que c’est qu’une récompense. Comme on lui donne 4 repas par jour il n’a pas spécialement faim. Il peut donc ignorer votre mini croquette ou mini morceau de gruyère. Posez le alors par terre et attirez son attention dessus, en lui disant que c’est bien qu’il ait fait pipi sur le papier. Dîtes son prénom aussi souvent que possible pour qu’il le mémorise bien vite.

Vous devez vous habituer à reconnaître l'attitude commune à tous les chiots, à tous les chiens qui ont envie de se soulager chez vous : tout à coup ils se mettent à accélérer leur allure, l'air très affairés, très concentrés, le nez au sol, ils font des cercles ou des allers et des retours rapides, et "pof" ils ouvrent les vannes! Si vous remarquez cette façon de faire prenez votre chiot dans vos bras et posez le sur le bac à pipis en l'encourageant à y faire ses besoins. Et si c'est réussi récompensez le de la voix et d'une croquette. S'il tente de sortir du bac avant d'avoir fait remettez le dedans, plusieurs fois éventuellement, afin qu'il s'habitue et comprenne que c'est là qu'il faut faire.

 Dans la rue, sur le trottoir par contre, souvent tout au bord du trottoir, ils accélèrent soudain et maintiennent cette allure très rapide jusqu'à ce qu'ils s'accroupissent pour faire. (si ce sont des femelles ou des jeunes mâles). N'oubliez jamais de ramasser les déjections dans les sacs qui nous sont maintenant fournis par les municipalités de beaucoup de villes, et de déposer ces sacs dans les poubelles qui, elles, se font souvent désirer hélas.
Vous pouvez aussi essayer la "câlinothérapie".

Vous éviterez de laver le sol de la cuisine à l'eau de javel, cette odeur favorise les pipis par terre.
 Par contre vous pouvez en mettre deux gouttes extrêmement diluées sous le journal ou sous l’alèse pour l’attirer un peu plus à cet endroit.
 (j'insiste bien : les deux gouttes doivent être diluées dans de l'eau, et vous cachez soigneusement cette légère humidité sous le journal ou l'alèse, parce que si votre petit toutou venait à lécher directement de l'eau de javel, ce serait très grave, il aurait de profondes brûlures de la cavité buccale et de la gorge.)

 Même tout petit chiot votre bébé a déjà un odorat très développé et il saura bien aller là où cela sent très bon pour lui. Et toujours, quand vous changez le journal ou l’alèse vous remettez de l’urine d’un pipi précédent pour qu’il vienne sentir et soit stimulé à cet endroit là.

Tous les bons éleveurs vous affirmeront que si vous achetez votre chiot un dimanche soir, ou un soir de semaine, et que vous allez travailler le lendemain, cela ne posera aucun problème. Certainement parce que vous aurez prévu une personne qui reste à la maison et qui va s'en occuper et commencer à l'éduquer. Si le petit chiot reste seul, livré à lui même dans un endroit inconnu attendez vous à trouver bien des erreurs dont il ne sera en rien responsable. L'éducation de sa propreté et de sa sagesse prendra juste plus de temps que s'il est guidé au jour le jour. Mais vous verrez qu'avec de la patience, de la cohérence et de la persévérance Bébé chiot deviendra un jeune chien très propre et très sage.

  Une solution pratique pour votre confort et le bonheur de votre petit chiot est de prévoir une personne qui prend votre relai pendant que vous êtes au travail. Et une autre solution confortable pourrait être de  chercher votre chiot au début d’un week end, ou au début de vos congés car, si vous vous y  consacrez à plein temps, sans vous énerver, vous lui donnerez des bonnes bases.

S’il y a des erreurs hors de votre présence vous ne voyez rien, vous ne dîtes rien, et vous vous cachez pour nettoyer. Votre attitude sinon l’encouragerait à faire par terre. Par contre s’il fait hors de l’endroit adéquat sous vos yeux, vous prenez la grosse voix pour lui dire que « non ce n’est pas bien » et vous l’emmenez sur le journal en lui disant qu’il faut faire pipi là.

Bien sûr si vous êtes contre le journal ou l’alèse vous pouvez le sortir dans le jardin, ou sur le trottoir (à condition que tous ses vaccins soient opérationnels bien sûr), mais toutes les 20mn ou même moins parfois !!!!!!
La nuit il faudra l’habituer à rester seul, les premières nuits seront sûrement bruyantes, il faudra tenir le coup. Et le matin vous découvrirez bien des erreurs un peu partout dans la cuisine. Si un de vos proches peut emmener le chiot dans ses bras hors de la pièce pendant que vous nettoierez c’est mieux qu’il ne vous voit pas le faire. Puis vous reprendrez le cours de propreté de la journée.
Il finira par être propre la nuit seulement quand il sera propre le jour.

Si cela vous est possible laissez le à la cuisine le plus souvent possible jusqu’à ce qu’il se contrôle mieux. Sinon vous pouvez mettre une alèse aussi dans le couloir, dans le salon ou ailleurs, avec toujours les mêmes encouragements, gronderies, ou félicitations récompenses. Quand il devient un peu plus propre vous rapprochez les journaux tout doucement de la cuisine, au fur et à mesure afin qu’il s’habitue de plus en plus souvent à aller à l’endroit que vous préférez pour cela.

Evitez de le monter sur les canapés, les fauteuils, les lits. S’il s’y soulage une fois il le refera presque toujours. En plus ces hauteurs sont très dangereuses pour lui en cas de chute.
Ne vous découragez pas, persévérez, dîtes toujours les mêmes mots, qu’il s’y habitue et que cela devienne réflexe dans sa tête. Et surtout ne le brutalisez jamais, juste grondez de la voix. Et c’est sûr vous y arriverez. Même s’il lui faut, allez, disons trois mois pour y parvenir.

Comme son domaine d’élection sera la cuisine au début, à chaque fois que vous en sortirez fermez bien la porte. Et quand vous revenez ne semblez pas faire attention à lui, ainsi il apprendra tout doucement qu’il peut être séparé de vous, mais que vous revenez toujours. Dans ces moments de séparation, s’il aboie ou gémit, vous revenez et grondez de la voix en lui disant de se taire et vous repartez. Faites cela très souvent afin que lorsque vous devrez le laisser seul longtemps il se soit habitué à ces absences. N’oubliez pas de lui mettre la radio pour ses bruits divers et distrayants.

Et pourquoi pas la télévision et ses dessins animés, pour certains chiots et chiens cela marche très bien. A moins que cela ne l'excite trop, à vous de voir.

retour à la liste des articles

Zone piétonne :

Normalement cela devrait être une zone sécurisée pour nous permettre de nous promener tranquillement avec nos petits enfants et aussi nos petits chiens en laisse.
Hé bien non et j’écris ces quelques lignes pour attirer votre attention sur la précaution vitale de tenir vos petits chiens en laisse très courte, en les gardant tout contre votre jambe, et en gardant toujours un œil sur eux, même si « l’autre œil » regarde les vitrines !!!!

Il y a dans ces zones piétonnes des gens en vélos, mobylettes, rollers, qui slaloment avec plaisir, ça se sent, dans la foule. Et je ne parle pas des bus qui ont le droit de passer et le font très prudemment, et de quelques voitures, souvent pas prudentes du tout, qui ont l’air de ne pas savoir où aller ! Donc aucune sécurité.

Et hélas sur notre livre d’or une dame nous a raconté que son caniche, tenu en laisse, a été renversé et tué, et que le tueur en voiture ne s’est même pas arrêté. De quoi rugir de colère. Si cette dame avait tenu un petit enfant celui-ci serait mort aussi. Vous vous rendez compte, sauf que peut être dans ce cas là les piétons témoins l’auraient coursé et arrêté. Peut être ! Cette dame avait relevé le n° d'immatriculation de la voiture assassine et l'a donné en faisant sa déclaration à la police, et ....... rien! Quand les chiens seront ils pris pour autre chose que des objets sans valeur ? Est ce que j'exagère ?

 Alors, marchez bien le long des vitrines, et ne vous en écartez qu’en regardant si un écraseur ne survient pas. Quant à traverser, ne le faîtes qu’avec la plus grande prudence.

Et je le répète, tenez votre chien en laisse courte, surtout pas de laisse longue déroulée où il est incontrôlable dans la seconde, en danger. Sans compter que cette longue laisse est souvent la cause de chute pour d’autres personnes qui ne l’ont pas vue.

retour à la liste des articles

Zoonose :

 Maladie transmise par les animaux aux humains. La plus terrible est la rage, (mais en France, elle semble être éradiquée.). 
Chez les petits enfants en contact avec les chiens, il peut y avoir transmission de différents vers, d'où l'importance de vermifuger régulièrement vos chiens.

Dans de rares cas, certaines personnes font des allergies aux poils de chiens.

 
retour à la liste des articles

Voir aussi :

La vie de tous les jours de nos petites chiennes : début en 2002, dernière page actuellement

Vous pouvez aussi signer notre "livre d'or"

Voir les magnifiques chiots à vendre chez Les Poupons frisés