Dangers au moment des fêtes :

En 2008, notre petite Biscotte avait juste 2 ans et elle est passée très près de la mort suite à l'ingestion d'une grosse noisette. Dans un état critique nous l'avons conduite à la Clinique Bozon de Versailles où la vétérinaire de garde s'en est occupée toute la nuit, et l'a sauvée. Le lendemain soir nous avons cherché notre Biscotte presque en pleine forme et nous sommes vraiment reconnaissants aux vétérinaires de la Clinique Bozon. Ils viennent de faire paraîtres ces conseils très fouillés pour éviter les nombreux dangers au moment des fêtes, tout au long de l'année. En voici le lien de l'article: Cliquez ici

CLINIQUE VETERINAIRE BOZON 24/24 & 7/7
49 rue des Chantiers. 78000 Versailles. tél : 01 39 53 17 17

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Dangers (petits) à éviter lors des promenades en ville:

Ces petits dangers doivent être pris en compte avec la même attention si vous tenez vos chiens en laisse ou si vous les laissez gambader librement.

fil de fer
Un chien, de quelque race que cela soit, grand, moyen ou petit, n’a et n’aura jamais la moindre notion d’un danger.

Nous allons parler des dangers en ville pour les yeux et la face de nos petits chiens.

Lorsque vous êtes sur un trottoir et que vous longez un terrain dont le grillage fin ou épais est très ancien, cela arrive encore fréquemment, vous voyez les extrémités du grillage rebiquer dangereusement. Comme nos puces vont le nez au sol toujours en quête d’odeurs, si l’on n’est pas attentif elles peuvent se prendre ces extrémités pointues, rouillées dans les yeux, dans les poils et en cherchant à s’en débarrasser elles risquent de sérieuses blessures.

grilles

De ces mêmes grillages anciens, en plus, s’échappent souvent des branchettes de taillis pas élagués. Des fois ces taillis ont des tiges molles, sans danger, mais souvent ces tiges sont dures, pointues, et même avec de vilaines longues épines. Pour peu qu’un mâle assez haut sur pattes ait uriné le long du taillis, nos puces ont le nez dedans qui passe et repasse au contact des tiges et des épines, d’où risques importants pour les yeux et la face.

grillages fleuris Partout où il y a des massifs verts ou fleuris évitez que vos petits chiens cherchent à s’y enfoncer toujours à cause des tiges dures et piquantes.

poteau Dans la rue encore les poteaux électriques et téléphoniques ne sont pas toujours de première jeunesse. Combien de fois avons nous remarqué des fils de fer entourant leurs bases....

et qui pendent en rebiquant bien sûr. Comme beaucoup de mâles ont uriné sur ces poteaux ils attirent toujours tous nos chiens. Il faut alors contrôler bien la laisse pour ne pas les laisser se faire piquer.

égout1
égout2

Dans certaines villes on rencontre encore des bouches d’égouts si grandes qu’un petit enfant pourrait tomber dedans ! Donc vous pensez bien nos petits chiens ! Passez bien au large.

portail Nos petits curieux ont vite compris que derrière bien des portails veillent des chiens qui se précipitent pour aboyer le plus souvent, ou pleurent parce qu’ils voudraient faire « ami-ami » avec le promeneur qui renifle côté rue. Cependant quand l’ espace entre le portail et le sol est important, genre 15 cm de hauteur, un museau fort mal intentionné peut se glisser et choper une patte de notre petit chien qui longe de trop près ce portail. S’il s’agit d’une grille très ajourée, là aussi le museau fin du chien de garde peut attraper facilement le petit chien non méfiant et très curieux.

Donc contrôlez bien la longueur de la laisse afin que votre puce reste raisonnablement au milieu des trottoirs, autant que c’est possible.

Bien sûr les personnes qui utilisent les laisses longues enroulables ne peuvent pas contrôler tout cela, cela fait comme si leur chien était en liberté, et c’est donc la possibilité de subir tous ces dangers avec les conséquences parfois graves qu’ils engendrent.

épillet

A la saison des épillets beaucoup de pelouses en ville en sont envahies, il vaut mieux interdire à nos chiens d’aller sur ces pelouses plutôt que de risquer qu’un de ces épillets pénètre sous la peau si fragile de nous toutous. Et en plus les jardiniers qui tondent ces pelouses projettent de la tonte sur le trottoir qui passe à côté, ainsi des épillets peuvent se retrouver sur les trottoirs. Ainsi que des branches ornées de piquants lorsque ces mêmes jardiniers coupent les haies et ne nettoient pas soigneusement après leur travail de coupe. Voyez ce qui est arrivé à Ondine

Bien sûr un des grands dangers courants est que nos petits chiens flairent longuement les déjections d’autres chiens infectés et développent à la suite une gastro entérite. Laissez les flairer les urines, mais tirez sur la laisse s’ils veulent flairer les déjections. Ils ont besoin de flairer les urines pour leur réseau social !

noisette 19 mm
De même certains petits gourmands essaient de happer tout et n’importe quoi, à chaque promenade. Voyez l’histoire de la noisette de Biscotte ! Comme elle est absolument incorrigible nous lui avons donc inventé une «muselière pour shih tzu », et depuis nous sommes tranquilles et elle est en sécurité.

Vous avez certainement remarqué que les gens roulent à vélos de préférence sur les trottoirs maintenant. C’est extrêmement dangereux pour nous qui ne les entendons pas toujours venir par derrière nous. Car ces vélos en général n’ont pas de sonnettes ! Mais si votre petit chien est éloigné de vous d’un mètre et va de droite à gauche au gré des odeurs qui l’attirent, restez en éveil pour prévoir le passage d’un vélo sans risque de collision. Bientôt nous les piétons ne saurons plus où marcher en toute sécurité. Et vous aurez peut être constaté, hélas, que ces gens à vélos sur les trottoirs estiment qu’ils ont la priorité et ne sont guère aimables s’ils sont freinés par un petit chien en train de faire ses besoins. (qu’on ramassera bien sûr !).

retour à la liste des articles

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dangers (très graves ou mortels en vacances):

Ce que je vais écrire n’est pas fait pour vous rendre fous d’angoisse bien sûr mais pour vous rendre attentifs à ces graves dangers dans le but que vous les évitiez tous à vos petits amours.

Première précaution quand vous arrivez sur votre lieu de vacances ou de villégiatures : regardez sur les pages jaunes et notez dans votre téléphone le n° de téléphone du vétérinaire le plus proches. Vérifiez qu’il exerce toujours et quels jours, à quels horaires. Si cela ne convient pas poussez vos recherches à d’autres vétérinaires et prenez aussi le n° d’un service d’urgence

Le coup de chaleur :

Chaque année tous les médias en parlent, nous vous en parlons, mais hélas certains d’entre vous ne lisent pas, n’écoutent pas les conseils et pleurent ensuite la mort de leurs petits chiens, et ce uniquement par leurs fautes.

Ne laissez jamais votre chien enfermé dans votre voiture, même vitres entrouvertes, si vous êtes garés au soleil. Mais si vous vous garez à l’ombre et partez pour 5 minutes qui deviennent de très longues minutes le soleil tourne, votre voiture devient au soleil, la fournaise y monte à toute vitesse et votre petit chien meurt dans d’affreuses souffrances.

si des passants voient cela, vous le savez ils peuvent casser une vitre pour libérer et soigner le chien. L’amener en urgence chez un vétérinaire, à vos frais, après l’avoir rafraichi de leur mieux. S’il est encore sauvable.

Les Vipères :

En été, un peu partout en France, les vipères aiment se dorer au soleil, elles ne sont pas directement sur les chemins empruntés par les promeneurs mais aux alentours. Donc, si vous laissez se promener seul vos chiens, immanquablement s’il y en a une dans le coin ils iront la flairer et se feront mordre. Vous entendrez, ou non, parce que vous ne les surveillez pas de près, un cri de douleur.
En général au nez ou à une patte l’endroit de la morsure va enfler. Si la dose de vaccin inoculée est faible il y a un risque d’œdème, d’infection et de surinfection et même de nécrose. Vite emmenez le chez le vétérinaire le plus proche.

Si la dose de venin inoculée est importante il y a un risque de choc, de coagulation du sang, et des problèmes cardiaques : urgence absolue vétérinaire.

Si vous prévoyez d’être loin d’un vétérinaire et pensez à ce risque là demandez, avant votre départ, à votre vétérinaire, quoi emmener comme injection et comment s’y prendre pour sauver votre chien.

Les guêpes, abeilles, frelons :

Tous les chiens sont attirés par ces insectes, tellement curieux de savoir pourquoi ça bouge tout le temps en faisant ce bzzzzzzzz agaçant. Et donc leurs nez sont en première ligne pour les piqures de représailles, ou leurs gueules ouvertes.
Si votre chien s’avère allergique, ce que vous ne pouvez pas savoir à l’avance, comme pour nous, c’est la mort assurée et rapide.
Sinon ce n’est pas mieux, gonflements, œdèmes, étouffement.
Comme pour les vipères demandez à votre vétérinaire, avant de partir, quoi faire et leur donner en première intervention.

Les puces, tiques et aoutats et moustiques :

Heureusement vous traitez vos chiens toute l’année, chaque mois, avec des pulvérisations, des pipettes, ou bien le port d’un collier anti parasitaire.

N’oubliez jamais que les allergies aux piqures de puces causent des démangeaisons terribles et irrépressibles avec des irritations énormes de la peau, des infections, des chutes de poils.
Ni que les tiques transmettent en quelques heures de fixation sur la peau des chiens la maladie de Lyme, la piroplasmose, l’ehrlichiose. Tout cela cause des séquelles graves, souvent irréversibles, et parfois mortelles.

Quant aux piqures de moustiques, dans tout le sud de la France, et le Sud Ouest , et c’est à craindre plus haut encore, elles transmettent deux maladies très graves : la leishmaniose et la dirofilariose.

Traitez les à l’avance avec des pipettes d’Advantix, cela devrait les protéger. Mais comme on n’est jamais trop prudent rentrez vos petits amours à l’intérieur dès 17 h. Et la nuit si vous dormez fenêtres ouvertes posez des moustiquaires dans l’encadrement.
Et si vous en trouvez protégez votre intérieur avec un insecticide non toxique pour les chiens et les chats.

Les crapauds :

Peut être avez vous une mare ou un petit étang sur votre terrain, ou en rencontrez vous en promenades ? Dans ces cas surveillez vos curieux car s’ils tombent sur un crapaud et le lèchent ou le mordent, il y aura des risques de vomissements, de grand abattement, et ils risquent de mourir trop rapidement de troubles cardiaques. Encore une urgence vétérinaire.

Les chenilles processionnaires :

Ces chenilles sont couvertes de poils urticants qui se terminent tous par des petits crochets. Chaque poil est relié à une glande à venin. Ils se détachent extrêmement facilement et ils s’accrochent à la peau, aux yeux, aux muqueuses, dans la gorge provoquant des nécroses irréversibles et qui provoquent d’atroces souffrances entraînant la mort.

Ces risques courent de la fin de l’hiver jusqu’au mois d’octobre, dans les forêts ou les jardins avec des chênes, des pins et des cèdres.

C’est quand elles se déplacent sur les chemins, en procession, que nos petits chiens risquent d’aller les flairer et en mourir.
Les risques sont très grands, très graves pour les humains, tout autant que pour les chiens. Cette crainte là peut vous faire redoubler d’attention, non ?!!!!

Les fenêtres des voitures :

On vous l’a toujours dit et répété et vous appliquez cette précaution essentielle à vos enfants : on ne passe pas la tête par la fenêtre d’une voiture quand elle roule. Hé bien c’est absolument la même précaution à prendre pour vous chiens. Fermez les fenêtres arrières. S’ils passent la tête par la fenêtre, au mieux ils attraperont une conjonctivite sévère, ou un insecte dans l’œil, ou dans la gueule, risque d’ulcère de la cornée, risque d’étouffement. Au pire si un camion vous double de près ils se feront tuer. Les courants d’air dans la voiture sont mauvais, pour vous, comme pour eux. Si vous pouvez régler la climatisation à l’arrière faîtes qu’il ne fasse pas froid, une angine est très vite attrapée.

Les épillets :

Il y en a partout, même en ville, les jardiniers tondent des pelouses, cela projette des herbes et des épillets sur les trottoirs, ils ne se donnent pas la peine de balayer et c’est le danger assuré.

Ces épillets peuvent percer la peau entre les doigts ou les coussinets de vos chiens.

A la campagne ou dans n’importe quel champ, n’importe où en France, si vos chiens s’y promènent librement, ces épillets peuvent percer la peau de leurs flancs, se ficher dans les cuisses, la face, et à l’intérieur des oreilles. Soyez attentifs si vous les voyez secouer la tête et recommencer sans arrêt. S’ils se lèchent indéfiniment un endroit bien particulier. Direction le vétérinaire en urgence avant que l’épillet ait commencé son long voyage irréversible et vous éviterez peut être une opération lourde.

Nous avons vécu cela avec Ondine, nous savons vraiment de quoi nous parlons.

La plage et les bains de mer :

Tôt le matin ou tard le soir sur les plages interdites à nos toutous, ou dans la journée sur les plages permises, vous emmenez vos chiens se baigner et courir dans le sable. Ça les amuse follement bien souvent. L’eau de mer et le sable sont terriblement irritants pour la peau de vos amours, pour leurs doigts et coussinets. Des irritations qui risquent de les faire terriblement souffrir.

Il est donc indispensable après les séances de bains et de jeux de les rincer très soigneusement à l’eau douce, n’oubliez aucun endroit surtout.

Et quand il y a du vent n’emmenez pas vos chiens sur la plage ou la promenade qui la borde : le vent soulève beaucoup de sable à la hauteur de leurs yeux et leur cause de graves conjonctivites qui peuvent s’infecter très fortement. Promenez-les dans un coin totalement abrité du vent.

Pas de panique, il n’arrivera sûrement rien à vos chiens grâce à vos précautions et vous passerez , eux et vous, de merveilleuses vacances. Nous vous le souhaitons.

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dangers (grands) à éviter chez soi :

Voici plus de 15 ans (2015)que nous avons imaginé, créé ce site et donc 11 ans que beaucoup d’amoureux des petits chiens nous content leurs bonheurs, leurs désespoirs. C’est souvent bien difficilement supportable à lire, alors à vivre….

Parmi les accidents affreux les plus souvent racontés il y a ceux-ci :

Quant on a une cour, un jardin, un garage et un petit chien, ou des petits chiens, on les laisse souvent libres d’y jouer, d’y faire leurs besoins, et on oublie des fois qu’ils y sont. Mais lorsque le maître ou la maîtresse souhaite rentrer la voiture dans le garage, ou la sortir dans la rue, en fait il y a deux dangers : le risque d’écraser le petit chien qui joue là sans se méfier, ou qui ayant aperçu ses maîtres se précipite sous les roues de la voiture en marche. Ces blessures là sont le plus souvent mortelles. Et le deuxième danger c’est que les maîtres ayant ouvert le portail sur la rue, en une seconde, le chien peut se faufiler et se précipiter dehors, sur la chaussée où il risque d’être écrasé par une voiture survenant à ce moment précis.

Et bien sûr quand vous entrez ou sortez de chez vous assurez vous toujours que votre petit chien ne s’est pas glissé subrepticement dehors où, s’il ne se fait pas écraser tout de suite, il va se perdre immédiatement.

De plus en plus de gens se font faire une piscine. Grande ou petite le danger est le même : le risque de noyade. Les barrières de sécurité, obligatoires maintenant, ont souvent des barreaux prévus pour arrêter les petits enfants mais pas les petits chiens qui se faufilent partout. Tant pis pour l’esthétique, appliquez sur votre barrière un petit grillage fin sur au moins 50 cm de hauteur. Et on peut citer aussi les bâches de piscines, mal fixées, sous lesquelles on pourrait retrouver son petit chien noyé.

Hélas des récits de jeunes chiots noyés dans des petites mares ornementales dans les jardins nous ont été faits. Un chiot peut se noyer dans 15cm d’eau s’il ne peut absolument pas regagner le bord parce que c’est trop glissant et escarpé pour lui.

Bien sûr vous avez, chez vous, le danger des balcons avec des cloisons séparées par du vide. Des séparations trop étroites pour constituer un danger pour vous, pour vos enfants, pas pour vos petits chiens. Ils sont et seront toujours inconscients du vide. 1mètre ou 4 mètres de hauteur, pour eux, ils ne font pas la différence. Comme ils sont très curieux c’est toujours à cet endroit dangereux qu’ils vont se poster parce qu’ils voient mieux tous les « copains » qui se promènent dans la rue. Excités par ces passants à 4 pattes ils peuvent se pencher un peu trop et tomber. Un fin grillage fixé sur toute la longueur du balcon, sur une hauteur de 50 cm minimum en assurera la sécurité.

Beaucoup trop de chiots sont morts parce que leurs maîtres les posent à côté d’eux sur le canapé ou le lit, ils les quittent un instant et les chiots, inconscients de la hauteur, tombent en essayant de descendre et se tuent, tout simplement. C’est seulement vers 7 mois minimum qu’un chiot sait descendre correctement d’un canapé ou d’un lit, avant c’est la loterie ! Et le désespoir.

Des clients d’Outre Mer ont eu le chagrin de perdre leur chiot piqué par une araignée venimeuse. Dans ces régions il vaut mieux tout simplement interdire l’accès du jardin à son chien.

Plusieurs clients habitant dans le sud de la France nous ont dit rentrer leurs chiens avant 17h chez eux, fenêtres fermées, pour leur éviter d’être dévorés par les moustiques et être malades. Cela s’est intensifié depuis 2008.

Les plantes ornementales que vous achetez pour mettre dans vos pièces ou sur vos balcons sont pratiquement toutes très dangereuses. Les chiots sont attirés par ces feuilles ou fleurs qui tombent immanquablement. Eventuellement une seule sur une grande table présentera le moins de risques. Si vous êtes adeptes de la serre intérieure placez une barrière de sécurité tout autour des plantes rassemblées en un seul endroit.

Ne laissez pas trainer vos produits d’entretien. Nous avons presque tous l'habitude de les ranger sous l'évier et sous le lavabo. Veillez à toujours tenir fermées les portes de ces placards si tentants. Ne vous faites pas confiance, vérifiez toujours avant de quitter la pièce que vous avez bien refermé les portes des placards. Bien sûr les chiots, chiens, ne sauront pas ouvrir les bouteilles ! Mais ils sauront les lécher car les odeurs et les goûts peuvent leur plaire. Rappelez vous de ceci : « nous n’avons pas les mêmes valeurs ! ». Ils adorent l’anti gel, le liquide pour laver les glaces, les vitres etc…… Alors rangez bien tout hors de leurs museaux toujours fureteurs.

Nous avons eu début 2012 la mort tragique d'un chiot de 2 mois 1/2, dans d'atroces souffrances, la bouche et tous les organes digestifs internes troués par l'ingestion de liquide à base de soude caustique. Ce chiot était arrivé 8 jours seulement avant chez ses nouveaux maîtres. Ce n'est pas un conseil en l'air, ayez la même prudence vis à vis de vos chiens, de vos chiots, que pour vos petits enfants.

Vous savez que tous les chiens courent après tout ce qui court ! c’est leur instinct. Quand c’est après un chat ils ne vont pas très très loin. Mais le danger est réel, s’ils traversent la rue ou la route, de se faire écraser. Lorsque cela se produit en forêt, si vous avez la chance de voir détaler un cerf, un faon, une biche, vous aurez aussi la malchance de voir votre chien s’élancer à sa poursuite avec le risque, s’il est très jeune, de se perdre.

N’oubliez jamais de ranger vos affaires de couture lorsque vous vous levez de votre canapé, un petit chien qui avale une aiguille et son fil c’est déjà arrivé plusieurs fois. Avec à la clé une opération grave. Et si vous cousez à table, que rien ne tombe surtout !

Je terminerai par l'un des plus terribles dangers qui soit : le coup de chaleur dans une voiture. A notre époque où des parents stressés, débordés laissent leur petit enfant dans leur voiture, l'oublient toute la journée et le retrouvent mort le soir, j'ai bien conscience que la mort d'un chien peut paraître secondaire. Cependant il faut insister sur le fait que, si l'on prévoit des visites, des courses en été, ou à la saison où le soleil darde fort, il vaut mieux laisser son chien à la maison, seul, ou dans la chambre d'hôtel. Il ne faut jamais faire le mauvais calcul : ' j'en ai pour 15minutes, j'entrouvre à peine la fenêtre de la voiture, et je reviens vite". c'est comme cela qu'arrivent les accidents, à chaque fois. La place à l'ombre devient rapidement au soleil, la température monte, votre chien se sent mal, a des convulsions et meurt, en très peu de temps.

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Décès:

  Malheureusement, un jour notre petit compagnon doit rejoindre "le paradis des petits chiens" et nous laisser avec notre chagrin. Quels sont nos choix :

S'il a été euthanasié par un vétérinaire, il vous proposera de le faire incinérer, soit collectivement, soit individuellement et dans ce cas vous pourrez recevoir ses cendres dans une urne de retour du centre d'incinération où le vétérinaire aura confié le corps.

Vous pouvez aussi, dans certaines grandes villes, lui faire faire une petite tombe dans un cimetière pour chiens et chats( 25 en france).

Si vous êtes propriétaire de votre maison avec un grand jardin, il est autorisé de l'enterrer sous certaines conditions :

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

Dégradations (mordillages) :

 Madame Isolde BALES de Toulouse nous a fait part de l’excellent résultat qu’elle a obtenu en saupoudrant d’une pincée de poivre blanc le coin de son tapis qui excitait les dents de son Shih tzu YOUKI . (VIOUPY des POUPONS FRISES) . L’effet a été immédiat et définitif.

On peut extrapoler et faire la même chose sur un coussin ou un plaid.

En ce qui concerne le bois des meubles on peut appliquer de la cire et du poivre dessus : c’est une idée à expérimenter, pour les personnes qui travaillent à l'extérieur et qui n'ont pas la possibilité de surveiller et d'interdire avant le passage à l’acte.

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déjection (crotte):

 Il est difficile de faire faire les besoins dans le caniveau (interdit depuis Avril 2002), trop de voitures (etc) Si votre chien est bien nourri il doit avoir de belles "crottes "(voir selles). Il est facile de les ramasser avec une serviette en papier en cellulose que l'on achète pour les pique-niques (faites donc un stock avant les vacances d'été dans les super-marchés, elles ne sont pas chères). Et dans une poubelle et non bouche d'égout (nouvelle disposition dans plus de 100 villes) vous vous en débarrassez. Vous ferez l'admiration de tous ceux qui vous guettent.

Moyen écologique de ramasser dans un chemin
afin que les autres promeneurs ne soient pas incommodés. 

On peut utiliser les sacs plastiques de congélation ayant servi sans être salis, les emballages plastiques de nos journaux qui arrivent à domicile, et maintenant les sacs spéciaux fournis par certaines villes mais dans ce cas il faut les jeter dans les corbeilles prévues et non dans les égouts car le plastique n'est pas biodégradable.
Attention depuis Oct 2001 des amendes sont prévues...

Depuis quelques temps à l'accueil des mairies, vous pouvez demander des sacs spéciaux fournis gracieusement. Et dans beaucoup de villes maintenant, vous trouvez dans certaines rues des poteaux avec un distributeur de sacs. Surtout n'hésitez pas à vous servir et repérez les poubelles qui jalonnent votre promenade pour jeter vos "cadeaux" .

retour à la liste des articles

 

 

 



 

Démêlage :

 Vous lavez chaque semaine votre chien en utilisant un après shampooing très nourrissant, c'est parfait. Donnez-vous donc la peine de le démêler et de le coiffer au peigne chaque jour, ce sont dix minutes très payantes car il n'y aura jamais de nœuds et ce sera toujours très beau. Dites-lui qu'il est beau à la fin de chaque séance, plus une croquette en récompense, et vous le verrez au bout de quelques temps réclamer de lui-même son démêlage quotidien, par plaisir.(Voir les photos de Ondine Story ). (Voir Toilette détails)

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déménagements:

Pour les uns ce sera l'égal d'un tremblement de terre, pour d'autres, heureux, ce sera l'espérance de départ d'une vie nouvelle. Dans les deux cas c'est l'assurance de plusieurs mois de travail intensif et de tant de choses à faire et à prévoir qu'on en a le tournis rien que d'y penser.
Cela nous est arrivé trois fois!

Vendre ou relouer son appartement, sa maison, trouver une nouvelle maison, faire un nouvel emprunt, trouver une nouvelle location, que de soucis.
Et tout cela en continuant à s'occuper des siens, de son chien, de son travail. On s'en fait une montagne, on n'a pas tort! Mais on y arrive. On arrive toujours à tout avec méthode et patience.

Concernant l'impact émotionnel, affectif sur son chien il y a quelques conseils simples à appliquer.

Un tout simple qui consiste déjà à l'emmener dans sa recherche de maison ou d'appartement. Soyez attentifs à ses réactions chaque fois que vous visiterez un lieu nouveau : s'y sent-il à l'aise, relax, ou tout à coup fait-il son petit peureux ? Cherche t'il à sortir ? On y croit, ou non, mais cela peut donner des éléments intéressants sur les ondes ressenties par votre toutou dans ces lieux inconnus.

Si vous déménagez dans la même ville, ou la même région, à portée relativement rapide en voiture de votre ancien logement, chaque fois que vous vous rendrez dans le nouveau emmenez le. Systématiquement.

Ainsi il se familiarisera en douceur avec toute cette nouveauté. Si vous faites des travaux, en faisant bien sûr attention aux produits toxiques employés, vous installez son couchage, ses jouets dans un coin de la pièce que vous retapez. Laissez des jouets d'une fois à l'autre sur place pour qu'il ait plaisir à les retrouver. Quand vous vous reposez un peu, faîtes-le jouer, mettez-lui sa laisse et allez le promener un peu dans les alentours. Par la même occasion vous repérez les trajets sympathiques à lui proposer et vous faîtes un catalogue des chiens croisés, agréables, ou non. Dans ce dernier cas (trop de chiens désagréables), vous cherchez un autre itinéraire.

Si les horaires s'y prêtent par rapport aux horaires de repas habituels, vous lui donnez aussi ses croquettes à manger.

Il faut qu'il réalise que, dans ce nouvel endroit, on fait tout comme d'habitude.Prenez sur vous, cachez vos soucis, votre fatigue, et rejoignez le nouveau lieu de vie où il faut tout refaire avec joie. S'il voit votre plaisir d'y aller, d'y faire plein de travaux, il sera heureux d'y aller.

Vous le savez votre chien est votre éponge,, du moment qu'il est avec vous et qu'il vous sent détendu et heureux, il est bien. Je sais, c'est dur d'être heureux et détendu dans ces semaines, ces mois, là. Mais forcez vous et avec l'habitude de vous forcer, cela viendra plus naturellement. C'est bon pour votre santé, c'est bon pour sa santé..

Si vous déménagez dans une région lointaine de la vôtre, probablement vous y rendrez vous réellement le jour de l'emménagement avec lui. Et si vous ne connaissez personne susceptible de vous le garder, il assistera assez perdu à tout ce chamboulement, sans savoir où se mettre car les déménageurs détestent avoir des animaux dans les pieds. Dès qu'une pièce a reçu tous ses meubles, vous l'installez dedans avec son couchage et ses jouets et vous l'enfermez en venant le voir régulièrement. Quand les déménageurs ont fini, vous prenez le temps et le courage de le promener dans les autres pièces, de jouer un peu avec lui, de le sortir et de lui donner à manger.
Faîtes de votre mieux pour recréer des habitudes.
Ouvrir les cartons et ranger prend plusieurs jours; arrêtez vous régulièrement pour le promener, le faire jouer, faire des câlins, donnez lui bien à manger à heures habituelles et fixes. Il ne faut pas qu'il soit angoissé par un repas qui n'arrive pas.

Bien sûr si vous connaissez un voisin susceptible de vous le garder pendant les jours de grand chambardement, n'hésitez pas à lui confier votre Trésor en venant le promener juste un peu chaque jour pour qu'il ne se sente pas abandonné. Et quand tout est fini, ou presque, vous le ramenez dans votre nouveau chez vous en l'installant confortablement avec toutes ses petites affaires habituelles.
Pour qu'il ne se sente pas complètement déconcerté, mettez son couchage dans votre chambre, à côté de votre lit, pour pouvoir le rassurer.

Et avant de recommencer à travailler à l'extérieur, refaites les exercices qui consistent à le laisser seul, et à revenir un peu plus tard, sans rien dire du tout, afin qu'il retrouve ses habitudes de solitude sage d'avant le déménagement.

Si vous avez déménagé dans la même ville ou la même région, votre chien a eu le temps de s'habituer au nouveau logement. Près de l'ancien vous avez peut être une personne à qui le confier pour le jour du déménagement, cela serait plus simple pour vous et pour les déménageurs. Sinon quand vous arrivez en voiture près de votre nouveau chez vous, s'il ne fait pas chaud et qu'il n'y a pas de soleil, vous pouvez le laisser dans la voiture (s'il y est déjà bien habitué), pendant le gros de l'agitation.

Autrement vous le mettez dans une pièce, puis le changez au fur et à mesure de l'avancement de l'emménagement des meubles.

Là aussi, installez son couchage dans votre chambre pour les nuits afin qu'il soit pleinement rassuré par votre présence et votre voix.

Et comme dans le cas précédent, avant de reprendre le travail ou toute autre activité vous éloignant de votre domicile, refaites les exercices de séparation afin qu'il soit tranquille chaque fois que vous le laisserez seul quelques heures.

Si votre nouvelle maison, en ville ou à la campagne, comporte un jardin, ne l'y laissez pas seul longtemps. Assurez vous avant de l'y mettre qu'il n'y ait pas de plantes toxiques, que les clôtures soient solides et sans aucun trou. Que le portail ferme bien. Que les interstices entre les barreaux du portail et de la clôture ne puissent pas le laisser passer. Dans ce mauvais cas, fixez un grillage dessus.

Si c'est à la campagne avec vaches, chèvres, moutons, chevaux etc.... tenez le en laisse jusqu'à ce qu'il soit parfaitement habitué à ces animaux et qu'il ne cherche pas à leur faire peur en les coursant, et en se mettant ainsi en danger. Et s'il y a des poules, dindes, oies, canards, pareil, attention à la panique qu'il pourrait causer, et aux blessures par coups de becs qu'il pourrait récolter.

Si vous avez des enfants, vous n'ignorez pas le stress qu'ils ressentent et vous pouvez en parler avec eux. Expliquez leur aussi d'être doux, gentils et patients avec leur petit chien qui ne comprend pas tout mais ressent tout.

Si vous déménagez de la campagne, tranquille, vers la ville, si bruyante, acclimatez-le tout doucement à son nouvel environnement. Des petites (mais fréquentes) promenades, sur des itinéraires identiques au début, puis quand il commence à s'habituer un peu (cela peut demander des semaines) on fait un petit peu plus long, puis on ajoute une nouvelle rue de temps à autre. Le tout posément, sans s'énerver. Vous ne le prenez surtout pas dans les bras s'il a peur: ne remarquez pas cette crainte. Si vous voyez que vous aller croiser un chien déplaisant, vous traversez la rue mine de rien. Et quand vous rencontrez des chiens sympathiques qui vont vouloir le sentir selon la manière chien, ne le tirez surtout pas en arrière, laissez faire. Tout doucement sa sociabilisation va s'étendre.

Dans tous les cas, interdisez lui systématiquement d'aboyer.

retour à la liste des articles


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dents :

 Ces petites choses tellement fines et pointues qui font atrocement mal quand il vous chope les doigts ou des dégâts s'il attrape les vêtements, les torchons, les housses qui pendent à sa portée.

Si dans sa toute petite enfance vous ne dites pas 5 millions de fois cette phrase : " NON, On ne mord pas, on mord le petit jouet. ", en lui mettant en bouche son jouet souple à mâcher, c'est que vous lui direz cent millions de fois !

Mais après ce qui vous paraîtra des mois de radotage, vous aurez gagné, il aura compris et ne se fera plus les dents sur autre chose que ses petits jouets. Et ensuite vous constaterez avec plaisir que votre petit chien contrôle parfaitement, en toutes circonstances, la force de ses mâchoires. Vous pourrez jouer à mettre vos mains dans sa gueule, il serrera à peine de façon constante et naturelle.

Pour en savoir un peu plus :

Mais il arrive que des dents de lait tardent tellement à partir que les dents définitives sortent quand même par derrière. C'est ennuyeux car si vous ne prenez pas rendez vous chez votre vétérinaire pour faire arracher les dents de lait, les dents définitives pousseront dans de drôles de positions qui vont engendrer des déformations des gencives et de la bouche en général. Et cela risquera d'être une cause de refus de confirmation quand votre chien aura 12 mois. Et puis il y aura de vilains risques de tartre précoce et difficilement nettoyable, il faudra détartrer fréquemment.

Ces extractions sont simples, indolores, cicatrisent vite et bien, n'hésitez pas à les faire réaliser.

Ces désagréments sont relativement fréquents chez les petites races dont nous parlons dans notre site.

Régulièrement nettoyez les dents de votre petit chien, avec une brosse et un dentifrice, ou avec une lotion dentifrice.

Pendant ses 7 premiers mois donnez lui plutôt des jouets en latex, extra mous, très résistants cependant, et très amusants plutôt que des jouets durs sur lesquels il risquerait de se casser des dents. Veillez à ce qu'il ne morde pas d'os durs, des cailloux, du bois afin d'éviter les fractures dentaires.

Ne donnez jamais de sucre ou quoique ce soit de sucré à votre chien, c'est très mauvais pour ses dents et pour sa santé en général.

Donnez lui des croquettes de bonne marque, demandez conseil à votre vétérinaire pour la marque et si votre chien les assimile bien tenez vous y. Elles exercent une action mécanique sur les dents et limitent le dépôt de tartre. Les dents de nos petites races ont tendance à s'entartrer très vite hélas si vous ne faîtes rien contre cela. (Hélas beaucoup de petits gloutons, comme Biscotte, les avalent au lieu de les croquer, mais tant pis, il faut bien qu'ils mangent!)

Après que la dentition définitive soit sortie en entier vous pourrez donner des bâtonnets en peau de buffle à grignoter, ou des gourmandises à croquer étudiées spécialement pour la mastication. Mais comme c'est une nourriture supplémentaire il faut en tenir compte dans le poids de la ration totale journalière. Et si vous constatez, comme nous pour Biscotte, que votre petit chien avale ces gourmandises sans les croquer, arrêtez d'en donner, cela ne sert à rien!  

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dentifrice :

 le brossage

 A utiliser journellement sur une brosse à dent enfant souple ou sur un doigtier à picots. Dès son deuxième jour chez vous vous commencerez à frotter ses dents de lait. Cela évitera la mauvaise haleine puis une infection due à l'accumulation quasi immédiate de tartre. Il existe de nombreux dentifrices pour chien, cela fait partie du vital indispensable pour la bonne santé future. Tant de maladies découlent des gingivites, sans parler des dents qui se déchaussent et tombent très vite si elles n'ont pas été brossées régulièrement dès le début. Après, il aura bien mérité une croquette, non ?

 Dentifrice (bis): Je suis toujours totalement persuadée qu'il faut nettoyer les dents de son chien impérativement tous les jours, mais avec quatre chiens je commençais à trouver fatigant de préparer tout mon petit matériel, donc j'ai trouve LA solution : le SPRAY BUCCO DENTAIRE. une merveille! cela fait maintenant presque cinq ans que je l'utilise, et je peux affirmer que : en vaporisant ce spray chaque jour, on empêche le tartre d'adhérer et se fixer sur les dents. Elles demeurent blanches et lisses. En plus c'est hyper rapide à vaporiser, nos puces apprécient le goût, elle n'ont jamais eu peur, et se laissent faire sans aucun problème.

J'ai essayé plusieurs marques, elles sont toutes bonnes. actuellement j'utilise soit le spray bucco dentaire de KHARA, vendu en animaleries, soit le spray bucco dentaire DENTIDOG, en animaleries aussi., il y a d'autres marques vendues chez votre vétérinaire, sur les stands dans les expositions canines, ou sur les catalogues de ventes par correspondance, style Van de Velde. et autres.

retour à la liste des articles

 


 

 

 

Dentition :

Ces petites graines minuscules si aiguës, vers 4 mois il va commencer à les semer sans aucun problème sur vos sols. Vérifiez que la dent définitive est tout de suite là et pousse normalement.

Par contre surveillez bien les canines, il arrive, dans les petites races que la canine définitive pousse en superposition de la canine dent de lait qui ne veut pas bouger. Vous éviterez tout problème de déformation en faisant enlever cette canine de lait par le vétérinaire sous anesthésie. C'est vite fait et tout rentre dans l'ordre pour donner une mâchoire impeccable

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dépression nerveuse:

Nos petits chiens de compagnie sont hélas sujets à cette maladie comme nous les humains. Et en général nous en sommes les responsables parce que nous ne leur faisons pas mener, dans certains cas, la vie à laquelle ils ont droit.

· Si le maître, le chef de meute, est décédé, le chien se trouve privé de tous ses repères habituels, cela n'est pas prévu dans son caractère et peut le déstabiliser au point qu'il risque de perdre tout son entrain, son appétit, entrer dans un état de langueur, qui, si l'entourage ne réagit pas promptement, peut le mener à la mort. Il n'a pas l'intention de mourir mais perd toute réaction de vie.

Nous avons connu ce cas très précis à la mort de notre petite Yorkshire Sweety. Réveillée le matin avec vomissements et diarrhée très vite hémorragique, vétérinaire, mise sous perfusion, et dans l’après midi son petit cœur s’est tout simplement arrêté de battre. Et le désespoir nous est tombé dessus. Et pas seulement sur nous, sur Éponine, notre Bichonne Maltaise qui avait 19 mois et était totalement soumise à Sweety, totalement en osmose avec elle. La nuit qui a suivi la mort de Sweety, Eponine était comme d’habitude dans la cuisine où elles avaient leurs couchages et toutes leurs affaires, avec désespoir elle s’est attaquée aux tiroirs des meubles de cuisine en rongeant quelques uns ! Elle qui n’avait jamais, jamais fait la moindre chose de ce genre. Le lendemain nous la cherchions dans l’appartement, elle se terrait sous les armoires et en sortait avec peine pour ses besoins et manquait d’appétit. Au bout de 2 jours ainsi nous avons réagi, étant sûrs que ça ne passerait pas tout seul. Et finalement ça nous a aidés à sortir de notre propre chagrin.  Nous l’avons emmenée faire de très grandes promenades en ville, en campagne, en forêt, en montagne, nous lui avons appris à marcher sans laisse, à bien revenir au rappel. Bref nous l’avons occupée sans arrêt. Et en 10 jours elle est redevenue normale à la maison, elle a retrouvé l’envie de jouer, et de manger. Nous avons continué à la distraire sans faiblir et puis 6 semaines après la mort de Sweety nous avons été chercher sa nouvelle petite compagne, notre King Charles Fergy.

Éponine a accueilli Fergy avec enthousiasme et en a fait sa chose en un rien de temps. Elles sont devenues inséparables et il n’y a plus eu de traces de l’absence de Sweety.

Bien sûr si l’on ne soigne pas une dépression naissante ou installée comme je viens de vous le décrire ci-dessus, il reste les traitements médicamenteux prescrits par les vétérinaires. Il y a des traitements doux dont ceux à base d’homéopathie, mais bien efficaces et sans effets secondaires. Puis il y a des traitements beaucoup plus forts, bénéfiques s’ils sont bien dosés et sous surveillance vétérinaire, et qui ne doivent durer qu’un temps limité, mais qui eux risquent de donner des effets secondaires. Surtout ne donnez jamais aucun médicament de vous-même.

Avec tout ce que je viens de vous décrire comme causes possibles vous devriez pouvoir éviter totalement cette maladie à votre petit chien, ou du moins si elle commence l’en sortir facilement et en douceur.

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dépression post vacances ::


Il existe toutes sortes de dépressions, celle ci ressentie au retour de vos vacances est bien réelle.

Vos petits chiens, vos petits chats sont sensibles, tout comme vous, à l'impression de liberté, de soulagement que vous ressentez lorsque vous arrivez sur votre lieu de vacances. Cette liberté toute nouvelle souvent dans des jolis jardins attenant à des maisons inconnues et pleines de coins et recoins, qui fleurent bon des myriades d'odeurs inconnues, ça leur paraît extraordinairement bon. Se dorer au soleil, entendre plein de sons inconnus, découvrir des promenades longues et variées, enchanteresses, c'est merveilleux!

Mais surtout, le summum de tous les bonheurs c'est vous avoir, vous, leurs maîtres adorés, pour eux, presque rien que pour eux, attentifs, caressants, joueurs, prêts à leur passer des petites choses qu'ils n'imagineraient pas d'habitude.....

Bref, ils sont aux anges, aussi détendus que vous, et ils s'imprègnent de milliers de choses différentent qui les transforment en petits animaux heureux et épanouis.....
Bien que cela ne soit pas recommandé du tout ils ont même peut être le droit de goûter à une nourriture différente. Mais là je le répète, si c'est le cas c'est une très grosse erreur de votre part car votre petit chien aura un mal fou à reprendre l'habitude de sa nourriture habituelle utile à sa bonne santé!

Mais cela se gâte lorsque arrive le jour du retour. Petites éponges de vos émotions qu'ils sont, ils ressentent tout de suite vos regrets de partir, votre souci éventuel du voyage de retour, votre appréhension de tout ce que vous devrez faire une fois arrivés, et le plus souvent ils perçoivent votre angoisse de la reprise du travail pour une nouvelle longue année. Ce n'est pas dit avec des mots évidemment mais ils savent tellement décrypter toutes vos expressions, vos crispations, les sons de votre voix, que tout est parfaitement clair pour eux et totalement déstabilisant.

Parce que eux n'anticipent jamais, ça leur tombe dessus tout à coup, ils vont alors essayer de se faire tout petits pour ne pas vous énerver, pour se faire oublier, en attendant que cela vous passe. Si seulement cela passe!!!!

Mais ils ignorent combien de temps cela va durer. Ils se désespèrent de vous voir courir partout, de vous voir hyper occupés. Plus de jeux, bien peu de caresses, le toilettage bâclé, les promenades réduites au minimum. Et s'ils font la moindre petite bêtise c'est la grosse dispute, souvent disproportionnée par rapport aux faits.

Et bien trop c'est trop, à eux les angoisses, les inquiétudes, les incertitudes, le flou total dans l'organisation précédente si agréable de leur petite vie.

La solution : Prenez sur vous, calmez vous, relativisez et, occupez vous un peu plus d'eux. Faites les juste jouer un peu plus. Parlez leur. Détendez vous et souriez à nouveau, câlinez les et riez devant eux, gaiement, ils aiment tant la gaîté. Concentrez vous en promenade pour les emmener dans les coins qu'ils appréciaient avant le départ, ne les forcez pas à marcher vite, laissez les sentir les odeurs et reprendre contact avec tout le quartier.

Ne négligez pas leur toilettage, faîtes en un moment privilégié de caresses, de douces paroles, de joyeux compliments, ils adorent ça.

Reprenez les horaires réguliers pour toutes les activités qui les concernent, les repas toujours donnés au même endroit, avec la nourriture autorisée.

Cela devrait rentrer dans l'ordre en quelques jours. Mais souvenez vous, seulement si vous y mettez du vôtre, si vous prenez du temps pour eux sur votre temps si précieux.

Si cet état de tristesse perdure : peu ou pas d'appétit, des heures de sommeil dans un coin, une grosse léthargie, peu d'enthousiasme pour les promenades, direction le vétérinaire sans hésiter. Il faut d'abord vérifier qu'on ne passe pas à côté d'une maladie qui peut intervenir n'importe quand. Mais si l'examen ne révèle vraiment rien, et confirme l'état dépressif de votre petit chien, le vétérinaire peut toujours prendre la décision de lui prescrire un anti dépressif. Pas d'auto médication surtout, ces médicaments ont des effets secondaires.
Cependant, le médicament couplé à mes conseils ci dessus peut apporter la guérison de ce mal à l'âme de votre petit compagnon. (soyez sûrs que si vous ne suivez pas ces conseils, dès que vous arrêterez le traitement votre petit chien rechutera).

Et la chose vraiment importante : au retour de vos vacances suivantes ne refaîtes pas les mêmes erreurs envers votre petit chien afin qu'il ne replonge pas dans cet état si triste.

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diabète :

Malheureusement, nos compagnons à quatre pattes (chiens ou chats) ne sont pas à l'abri du diabète.
A quoi le voit-on ? 3 points importants :

Que faire ? Le diabète étant une maladie grave qui condamne votre chien si vous ne faite rien, (Plus fréquent chez la femelle que chez le mâle.)
Il faut donc consulter le vétérinaire afin qu'il fasse des analyses de sang et d'urine pour mesurer le taux de glucose, et en fonction de cela vous donner les soins (à vie) appropriés et le régime alimentaire. On ne peut pas faire d'automédication.
En quoi consiste les soins ?

Si on respecte cela votre animal peut vivre aussi longtemps qu'un autre.

retour à la liste des articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Dominant (vous) : Dominé (votre chien):

Attention, un chien doit trouver sa place dans la famille. Si vous respectez les conseils écrits ci-dessous votre petit chien sera bien dans sa tête, bien dans ses pattounes, bien à sa place. Il sera épanoui, heureux de vivre à vos côtés, contrôlé, dirigé, tout sera simple pour lui. Ne pensez pas faire son éducation comme vous éduqueriez un enfant. Un chien n'a rien à voir avec un enfant et le si vous le traitez comme tel il ne saura plus quoi faire, ni ce qu'il aura ou non le droit de faire, il sera désorienté. Et c'est la porte ouverte vers des névroses et un risque de dépression.

A l'origine, le chien appartient à une meute et il est, soit soumis, soit dominant, ou cherche à le devenir dès que le dominant en titre vieillit. 

Un chien seul dans une famille va assimiler les membres de la famille à sa meute, et il va essayer de voir jusqu'où il peut aller pour devenir le dominant. C'est naturel pour lui. A nous de lui montrer les limites à ne pas franchir. 

Il faut donc ne rien laisser passer. Suivant le caractère du chiot, plus ou moins affirmé, on veillera à ce qui suit par exemple :

 Ne pas se fier au fait qu’il va vous lécher après une morsure, ce n’est pas une « léchouille » de soumission, mais de domination !C'est en fait pour vous encourager à ne pas recommencer votre offense envers lui!

retour à la liste des articles


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Douleurs :

 Il arrive à votre chien, comme à nous, d'avoir mal, voire très mal, mais comme il n'a pas la parole, surtout s'il est discret, ce sera à vous de le scruter sous tous les angles pour vous rendre compte, où il a mal, si c'est tout le temps ou par à coups, par crises, si ça affecte sa vie, son appétit, son sommeil, sa joie de vivre habituelle, son entrain. Et surtout vous déterminerez avec quelle urgence il faut aller consulter le vétérinaire.

Vous regarderez ses postures, surtout s'il se retourne fréquemment vers un endroit de son corps, s'il évite de bouger, s'il ne redresse plus sa queue, si son ventre est tendu et douloureux.

Je pense que quand vous verrez un de ces signes se produire vous comprendrez qu'il faut absolument prendre rendez vous chez le vétérinaire, ou, dans certains cas, y aller de toute urgence.

retour à la liste des articles


Voir aussi :

La vie de tous les jours de nos petites chiennes : début en 2002, dernière page actuellement

Vous pouvez aussi signer notre "livre d'or"

Voir les magnifiques chiots à vendre chez Les Poupons frisés